Cette semaine dans la LCF – Fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur

Cette semaine dans la LCF – Fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur

Jeudi 30 août 2018 — TORONTO – La fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur s’amorcera à Ottawa, vendredi. Les Alouettes de Montréal y affronteront le ROUGE et NOIR à compter de 19 h 30 HE (RDS). Montréal sera en quête d’un deuxième gain d’affilée, à la suite de sa palpitante victoire contre Toronto lors de la semaine 11. De son côté, Ottawa entamera la rencontre de vendredi au premier rang de la division Est, le club ayant profité d’un congé la semaine dernière. Le ROUGE et NOIR a gagné ses deux derniers matchs.

Dimanche, en Saskatchewan, les Blue Bombers de Winnipeg se mesureront aux Roughriders pour la 54e fois lors de la fin de semaine de la fête du Travail. Le botté d’envoi de cette partie aura lieu à 15 h HE (TSN). Cet affrontement classique de la fête du Travail a souri à la Saskatchewan récemment, l’équipe ayant gagné 12 des 13 derniers matchs. Chaque club ayant remporté cinq matchs jusqu’ici en 2018, le vainqueur du duel de dimanche pointera au troisième rang de la division Ouest avec un triomphe de plus que son rival.

Deux matchs sont prévus lundi. D’abord, à 15 h HE (TSN), les Stampeders de Calgary accueilleront les Eskimos d’Edmonton pour la 58e fois lors de la fin de semaine du Travail. Les Stamps ont gagné les six derniers duels entre les deux équipes disputés lors de la fête du Travail, et leur quart-arrière, Bo Levi Mitchell, montre une fiche de 4-0 lors de la fête du Travail. Les Esks, quant à eux, tenteront de se rapprocher des Stamps au sommet de la division Ouest; si Edmonton réussit à gagner ses deux prochains matchs contre Calgary, les deux formations de l’Alberta auront chacune gagné huit matchs cette saison.

Puis, au Terrain Tim Hortons de Hamilton, les Argonauts de Toronto rendront visite aux Tiger-Cats à compter de 18 h 30 HE (TSN). Toronto a rencontré des ennuis dernièrement lors de la fête du Travail, ayant baissé pavillon lors des quatre derniers matchs. Hamilton possède une fiche de 33-13-1 lors de la fête du Travail, et les Ticats n’ont jamais perdu depuis qu’ils ont mis les pieds au Terrain Tim Hortons (4-0). 

ALOUETTES DE MONTRÉAL c. ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

Vendredi 31 août | 19 h 30 HE

  • Il s’agira du 21e match entre Montréal et Ottawa lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Ottawa montre une fiche de 11-9 lors de ces matchs; Ottawa a notamment gagné les deux derniers affrontements.
  • Quelque 10 de ces 20 matchs ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • La série entre les deux clubs s’est amorcée le 3 septembre 1949.
  • Au cours des deux derniers matchs de la fin de semaine de la fête du Travail, Trevor Harris a complété 72,8 % de ses passes pour 625 verges et quatre touchés; il n’a été victime que d’une interception.

BLUE BOMBERS DE WINNIPEG c. ROUGHRIDERS DE LA SASKATCHEWAN

Dimanche 2 septembre | 15 h HE

  • Le match de dimanche sera le 54e entre Winnipeg et la Saskatchewan, à Regina, dans le cadre de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Les Roughriders possèdent une fiche de 35-18 (0,660) lors de ces matchs, et ont gagné 12 des 13 dernières parties. 
  • La Saskatchewan amorcera cette rencontre avec une meilleure fiche que Winnipeg pour la 15e fois. Lorsqu’ils affichent un meilleur dossier, les Roughriders montrent une fiche de 11-3 contre les Blue Bombers lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Pour une quatrième année de suite, les Riders emploieront un quart-arrière différent à l’occasion de ce match classique de la fin de semaine de la fête du Travail : Brett Smith (2015), Darian Durant (2016), Kevin Glenn (2017) et Zach Collaros (2018).
  • La dernière victoire des Bombers lors de cet affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail remonte à 2016.
  • Le receveur Weston Dressler, qui a joué pour les deux clubs, compte 40 attrapés pour 488 verges – le cinquième meilleur total lors de ces matchs de la fin de semaine de la fête du Travail entre les deux équipes. Il n’a besoin que de 33 verges pour dépasser Jeff Fairholm (520 verges) au quatrième rang.
  • Le quart-arrière Zach Collaros en sera à un premier match de la fin de semaine de la fête du Travail avec la Saskatchewan. Collaros possède une fiche de 3-0 lors d’un match de la fin de semaine de la fête du Travail avec les Tiger-Cats.
  • Des 53 matchs disputés entre les deux équipes lors de la fin de semaine de la fête du Travail, 29 ont été décidés dans les trois dernières minutes de jeu.

ESKIMOS D’EDMONTON c. STAMPEDERS DE CALGARY

Lundi 3 septembre | 15 h HE

  • Le match de la fin de semaine de la fête du Travail entre Edmonton et Calgary sera le 58e entre les deux clubs.
  • Les Eskimos affichent un dossier de 29-26-1. Cependant, les Stampeders ont gagné les six derniers matchs de la fin de semaine de la fête du Travail, et 10 des 12 derniers.
  • Calgary tentera de remporter un septième match de la fin de semaine de la fête du Travail de suite. La dernière fois qu’une équipe a gagné sept matchs de suite au cours de cette série remonte aux années 1950-60 (les matchs ont été joués en 1950, 1951, 1952, 1953, 1959, 1960 et 1961).
  • Les Stamps comptent huit gains en 2018, soit le deuxième plus haut total pour amorcer cette série. Seuls les Stamps de 1963 avaient entamé cette série avec plus de victoires (neuf).
  • Le quart-arrière Bo Levi Mitchell affiche un dossier de 4-0 lors d’un match de la fin de semaine de la fête du Travail; son vis-à-vis Mike Reilly montre quant à lui une fiche de 0-3.
  • L’ancien des Stampeders Jeff Garcia a amassé 546 verges par la passe et a décoché six passes de touché lors d’un affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail contre les Eskimos en 1995.
  • Edmonton n’a jamais eu l’avance lors d’un match de la fin de semaine de la fête du Travail depuis 2012. Au cours de chacun des cinq derniers matchs, Calgary a réussi à se forger une avance d’au moins 12 points. 

ARGONAUTS DE TORONTO c. TIGER-CATS DE HAMILTON

Lundi 3 septembre | 18 h 30 HE

  • Cette confrontation entre les Argonauts et les Tiger-Cats, deux rivaux de la division Est, sera la 48e de leur histoire lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Hamilton possède un dossier de 33-13-1 lors de matchs joués pendant la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Les Ticats ont gagné leurs quatre derniers matchs de la fin de semaine de la fête du Travail face aux Argos et n’ont jamais perdu un match de cette série au Terrain Tim Hortons.
  • La dernière victoire de Toronto lors de la fin de semaine de la fête du Travail remonte au 3 septembre 2012.
  • Des 47 matchs disputés entre les deux équipes lors de la fin de semaine de la fête du Travail, 25 ont été décidés dans les trois dernières minutes de jeu.
  • Depuis 2002 (à l’exception de l’an dernier), l’équipe qui a marqué le plus de points au quatrième quart est celle qui a gagné le match.
  • C’est la première fois depuis 2009 que Hamilton prendra part à un affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail en ayant une meilleure fiche que Toronto.
  • C’est la première fois depuis 100 que Hamilton participera à un match de la fin de semaine de la fête du Travail en ayant remporté son match de la semaine précédente.
  • Le quart-arrière Jeremiah Masoli montre une fiche de 1-0 lors d’un match de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Au cours des quatre dernières années, on compte 10 occasions où les Argonauts et les Tiger-Cats se sont échangé l’avance lors d’un match de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Le receveur Luke Tasker, lors de ses matchs de la fin de semaine de la fête du Travail avec les Ticats, compte 21 réceptions pour 304 verges et deux touchés.

EN RAFALE

  • Les quatre matchs de la semaine 11 ont été décidés dans les trois dernières minutes de jeu, et trois parties ont été décidées par un écart de trois points ou moins. C’est la première fois depuis les 29 et 30 septembre 2017 que les quatre matchs d’une même semaine sont décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Le quart-arrière Antonio Pipkin a amassé plus de 300 verges par la passe et a marqué deux touchés au sol dans la victoire des Alouettes la semaine dernière. C’est la première fois de l’histoire des Montréalais qu’un quart-arrière parvient à réussir cet exploit.
  • Plateau des 1000 verges : Il ne manque que 53 verges au receveur D’haquille Williams (947) pour atteindre le plateau des 1000 verges sur des réceptions cette saison. Il ne manque que 105 verges au receveur Kamar Jorden (895) des Stampeders pour y parvenir aussi. Le coéquipier de Williams chez les Eskimos, le receveur Derel Walker (875), n’est quant à lui qu’à 125 verges d’une troisième saison consécutive avec au moins 1000 verges sur des réceptions.
  • Les 249 verges sur des réceptions de Kamar Jorden lors du match des siens pendant la semaine 11 ont battu un record des Stampeders détenu par Herm Harrison; ce dernier avait amassé 237 verges sur des réceptions le 29 septembre 1968.
  • Pour la cinquième fois de sa carrière, Jeremiah Masoli a orchestré une série de jeux en fin de quatrième quart la semaine dernière afin de permettre aux Tiger-Cats de marquer les points nécessaires pour vaincre leurs adversaires.
  • Le quart-arrière Mike Reilly a lancé les deux plus longues passes de touché de la saison 2018 jusqu’à présent : une passe de 101 verges vers Derel Walker lors de la semaine 1, et une passe de 95 verges vers D’haquille Williams lors de la semaine 11.
  • Montréal a effacé un déficit de six points contre Toronto la semaine dernière pour l’emporter. C’était la première fois en 24 matchs que les Alouettes signaient une victoire à la suite d’une remontée.
  • Le receveur Brad Sinopoli du ROUGE et NOIR est en voie de capter 126 passes, une marque qui pourrait égaler celle de Allen Pitts au deuxième rang de l’histoire de la LCF en ce qui a trait aux réceptions.
  • Les secondeurs Henoc Muamba et Chris Ackie des Alouettes sont tous les deux en voie de connaître une saison de 115 plaqués défensifs. Deux joueurs d’une même équipe n’ont jamais occupé les deux premiers rangs du circuit au chapitre des plaqués au cours d’une même saison, et seuls les Lions de la Colombie-Britannique, en 2016 (Solomon Elimimian et Adam Bighill) ont compté sur deux coéquipiers franchissant chacun le cap des 100 plaqués défensifs la même année.
  • Non loin de Muamba et d’Ackie, on retrouve Branden Dozier des Alouettes, qui est en voie de connaître une campagne de 97 plaqués défensifs.
  • L’ailier défensif des Roughriders Charleston Hughes tentera de prolonger sa série de matchs avec au moins un sac à huit. Hughes a réussi un sac dans chacun des matchs de la Saskatchewan cette saison (à l’exception d’une partie). 
  • Le quart-arrière Trevor Harris a amassé 1229 verges par la passe au cours de ses trois derniers matchs, soit le plus haut total de verges par la passe, en trois matchs, depuis Henry Burris (1294) en 2015.