Cette semaine dans la LCF – Fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur

Cette semaine dans la LCF – Fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur

TORONTO (2 septembre 2021) – Quatre parties sont prévues au calendrier de la Ligue canadienne de football (LCF) à l’occasion de la fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur :

Story image

AFFRONTEMENT CLASSIQUE DE LA FÊTE DU TRAVAIL : MONTRÉAL C. OTTAWA

  • Montréal et Ottawa croiseront le fer pour la 22e fois à l’occasion de la fin de semaine de la fête du Travail. Le premier match a eu lieu en 1949, et avant la série de trois parties entre 2016 et 2018, la plus récent remontait à 2005.
  • Voici un résumé de cette série de 21 rencontres, Montréal ayant remporté la plus récente en 2018 :
    • La série a débuté le 3 septembre 1949.
    • Ottawa mène la série 11-10.
    • Quelque 10 matchs se sont décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
    • Le plus récent duel entre ces deux clubs lors de la fin de semaine de la fête du Travail remonte au 31 août 2018
    • Ottawa a marqué 430 points au cours de cette série; Montréal en a marqué 411.
  • Montréal a gagné trois de ses quatre derniers matchs l’opposant à Ottawa, à la suite d’une séquence de six victoires du ROUGE et NOIR aux dépens des Alouettes.
  • En carrière, le quart-arrière Matt Nichols affiche un dossier de 5-1 et totalise neuf passes de touché contre Montréal.

AFFRONTEMENT CLASSIQUE DE LA FÊTE DU TRAVAIL : WINNIPEG C. SASKATCHEWAN

  • Il s’agira du 57e match entre ces deux équipes lors de la fin de semaine de la fête du Travail; la Saskatchewan mène la série 37-19.
  • Cette saison, les deux clubs affichent un dossier combiné de 6-1.
  • La Saskatchewan a gagné 14 des 15 derniers matchs disputés entre les deux clubs lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • La dernière victoire de Winnipeg remonte à 2016 (28-25).
  • Mike O’Shea affiche un dossier de 1-5 comme entraîneur-chef lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Pour la première fois en six ans, les Riders emploieront le même quart-arrière partant lors de deux affrontements de la fin de semaine de la fête du Travail de suite :
    • 2015 | Brett Smith
    • 2016 | Darian Durant
    • 2017 | Kevin Glenn
    • 2018 | Zach Collaros
    • 2019 | Cody Fajardo
    • 2021 | Cody Fajardo
  • Des 56 matchs disputés lors de la fin de semaine de la fête du Travail entre ces deux clubs, 31 ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Le quart-arrière Zach Collaros possède une fiche de 4-0 lors de la fin de semaine de la fête du Travail – 3-0 avec Hamilton contre Toronto et 1-0 avec la Saskatchewan contre Winnipeg. Lors de ces parties, il a lancé 10 passes de touché contre deux interceptions. Il a aussi franchi le cap des 400 verges par la passe une fois, et celui des 300 verges par la passe deux fois.
  • Les Roughriders et les Blue Bombers se sont affrontés la semaine suivant leur affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail – un match surnommé le « Banjo Bowl » – lors des 16 dernières saisons. Au cours de ces 16 campagnes, la Saskatchewan a balayé la série sept fois (2005, 2008, 2009, 2011, 2012, 2014 et 2018), les honneurs de la série ont été partagés sept fois, et Winnipeg a balayé la série deux fois (2004 et 2016).

AFFRONTEMENT CLASSIQUE DE LA FÊTE DU TRAVAIL : TORONTO C. HAMILTON

  • Il s’agira du 50e match entre ces deux rivaux de la division Est lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • Hamilton a eu le meilleur sur Toronto au fil des années, le club affichant un dossier de 35-13-1.
  • Hamilton a remporté huit des neuf derniers matchs disputés entre les deux clubs lors de la fin de semaine de la fête du Travail; son unique revers est survenu le 3 septembre 2012.
  • Les Tiger-Cats n’ont jamais perdu un affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail au Terrain Tim Hortons, et leurs six gains de suite représentent la plus longue série de victoires d’une équipe aux dépens de l’autre lors de la fin de semaine de la fête du Travail (les deux clubs ne se sont pas affrontés en 2013).
  • Six des sept derniers matchs disputés lors de la fin de semaine de la fête du Travail entre Hamilton et Toronto ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Lors de 17 des 18 affrontements de la fin de semaine de la fête du Travail entre les deux équipes, celle qui a gagné le quatrième quart a aussi gagné la partie. La seule exception remonte à 2017, alors que Toronto avait gagné le quatrième quart 8-7, mais Hamilton avait gagné le match 24-22.
  • Des 49 matchs disputés lors de la fin de semaine de la fête du Travail entre Hamilton et Toronto, 26 ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Il s’agira du deuxième départ du quart-arrière des Tiger-Cats Dane Evans et du premier départ du quart-arrière des Argonauts Nick Arbuckle lors d’un affrontement de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • L’an dernier, Evans a amassé 442 verges par la passe et il a marqué trois touchés (deux par la passe et un par la course) dans la victoire de 38-27 des Tiger-Cats.
  • Depuis 2005, Hamilton et Toronto se sont disputé les honneurs d’une série aller-retour aux environs de la fin de semaine de la fête du Travail à huit reprises. Les Argonauts ont balayé la série trois fois, les Tiger-Cats ont balayé la série deux fois, et les honneurs de la série ont été partagés quatre fois.

AFFRONTEMENT CLASSIQUE DE LA FÊTE DU TRAVAIL : EDMONTON C. CALGARY

  • Il s’agira du 60e match entre ces deux rivaux de l’Alberta lors de la fin de semaine de la fête du Travail. Calgary sera l’hôte de la partie pour la 56e fois.
  • Les deux équipes montrent une fiche de 29-29-1.
  • Calgary a gagné les huit derniers matchs entre les deux clubs lors de la fin de semaine de la fête du Travail, surpassant la plus longue série de victoires d’une équipe aux dépens de l’autre lors de cette série d’affrontements, établie par Edmonton entre 1950 et 1961 (les matchs ont été joués en 1950, 1951, 1952, 1953, 1959, 1960 et 1961).
  • Le quart-arrière Trevor Harris n’a gagné aucun de ses 11 départs contre Calgary; il totalise toutefois deux matchs nuls (0-9-2).
  • Comme le statut de Bo Levi Mitchell est incertain pour le match de lundi, il est possible que ce soit la première fois depuis 2012 que ni lui et ni Mike Reilly soient les quarts partants de cet affrontement annuel.
  • L’entraîneur-chef Dave Dickenson des Stampeders montre une fiche de 4-0 lors de la fin de semaine de la fête du Travail.
  • En tant que joueur des Argonauts, le receveur Derel Walker a capté neuf passes pour 202 verges et deux touchés lors d’un affrontement de la fête du Travail en 2019.
  • Le demi offensif Ka’Deem Cary a cumulé 143 verges lors de l’affrontement de la fête du Travail de Calgary en 2019.
  • Calgary et Edmonton ont régulièrement commencé à se disputer les honneurs d’une série aller-retour aux environs de la fin de semaine de la fête du Travail en 1989. Les Stampeders ont balayé la série neuf fois au cours des 13 dernières années. Les Elks ont pour la dernière fois balayé la série en 2004.

EN RAFALE

  • La partie de la semaine 4 entre la Colombie-Britannique et Ottawa a été la plus rapide de la saison (2 h 38 m).
  • Le secondeur Adam Bighill des Blue Bombers a réussi huit plaqués la semaine passée pour porter son total en carrière à 701. Bighill occupe ainsi le 10e rang de l’histoire de la LCF au chapitre des plaqués défensifs, et il ne lui en manque que 22 pour dépasser Kevin Eiben (722) au 9e rang.
  • Le demi offensif Andrew Harris (9119) n’a besoin que de 95 verges au sol pour dépasser Joffrey Reynolds (9213) au 7e rang de l’histoire de la LCF à ce chapitre.
  • Le prochain sac de l’ailier défensif des Argonauts Charleston Hughes (130) lui permettra de se hisser au 7e rang de l’histoire de la LCF pour les sacs, dépassant Vince Goldsmith (130,5) au passage.
  • Aucune équipe ayant accordé un sac au cours d’une série offensive n’est parvenue à marquer un touché lors de cette même série.
  • On dénombre 13 contestations cette saison, et les équipes ont eu raison à sept occasions. Les Lions n’ont contesté aucun jeu cette saison. Toutes les autres équipes ont remporté une contestation, à l’exception des Alouettes. Cette saison, on compte en moyenne 0,87 contestation par match.
  • Seulement trois équipes ont gagné leur match en commettant plus de revirements que leurs adversaires.
  • On compte en moyenne 3,5 revirements par match cette saison. En 2019, la moyenne de revirements par match était de 4,16.
  • Chaque victoire des Blue Bombers cette saison a demandé à l’équipe de venir de l’arrière pour l’emporter.
  • Les Roughriders ont converti chacun de leurs sept « troisième essai et court » jusqu’à présent cette saison – ils sont le seul club parfait à ce chapitre.
  • Le quart-arrière des Stampeders Jake Maier a réussi six de ses huit passes de plus de 20 verges cette année.
  • Le quart-arrière Michael Reilly des Lions et Ka’Deem Carey des Stampeders ont chacun marqué trois touchés au sol cette saison – un sommet dans la LCF.
  • L’impact des pénalités cette saison :
Story image
Olivier Poulin Directeur principal, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
Guillaume Tremblay-St-Gelais Gestionnaire, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
A propos de la Ligue canadienne de football

En juin, le conseil des gouverneurs de la Ligue canadienne de football (LCF), qui représente les neuf équipes du circuit, a approuvé un retour au jeu après une pause forcée par la pandémie de COVID-19. La saison 2021, qui comprend un calendrier régulier de 14 parties par équipe, a commencé le 5 août et prendra fin avec la présentation de la 108e Coupe Grey, à Hamilton, en Ontario, le 12 décembre. Pour demeurer à l’affût des nouvelles, des analyses et de tout ce qui entoure la LCF, visitez LCF.ca.

la Ligue canadienne de football
50, rue Wellington Est, 3e étage
Toronto ON M5E 1C8
Canada