Cette semaine dans la LCF – Semaine 13

Cette semaine dans la LCF – Semaine 13

Jeudi 14 septembre 2017 — TORONTO – Le coup d’envoi de la semaine 13 sera donné à Hamilton, vendredi, lors d’une rencontre où sera honorée la cuvée 2017 du Temple de la renommée du football canadien. Les Tiger-Cats accueilleront alors les Roughriders de la Saskatchewan, au Terrain Tim Hortons, à compter de 19 h HE.

Deux matchs sont prévus samedi. D’abord, les Eskimos d’Edmonton fouleront la surface du BMO Field de Toronto et disputeront la victoire aux Argonauts dès 16 h HE. Puis, à 19 h HE, les Stampeders de Calgary accueilleront les Lions de la Colombie-Britannique au McMahon Stadium.

Dimanche, le ROUGE et NOIR d’Ottawa rendra visite aux Alouettes de Montréal, dont le groupe d’entraîneurs montrera un visage différent, au stade Percival-Molson. Le botté d’envoi de cette partie est prévu pour 13 h HE.

REVIREMENT DE SITUATION DANS LA VILLE DE L’ACIER

  • Les Tiger-Cats montrent une fiche de 2-0 depuis qu’ils sont dirigés par l’entraîneur-chef June Jones (victoires contre Toronto et Ottawa).
  • Il s’agissait d’un neuvième changement d’entraîneur-chef en cours de saison depuis 1958 pour les Tiger-Cats.
  • Jones tentera de mériter une troisième victoire de suite, vendredi, quand les Roughriders seront à Hamilton. Larry Donovan (Colombie-Britannique, 1987) est le dernier entraîneur-chef recrue à avoir été nommé en cours de saison et à avoir gagné au moins ses trois premiers matchs.
  • Depuis que Jones a nommé Jeremiah Masoli comme quart-arrière partant, Masoli a amassé 450 verges par la passe et 84 verges par la course. La fiche de Masoli comme partant est maintenant de 6-5 (0,545), et il a remporté ses trois derniers départs depuis 2016.
  • C.J. Gable (157 verges à partir de la ligne de mêlée et trois touchés), Brandon Banks (152 verges et un touché sur des réceptions) et Justin Capiccioti (trois sacs en trois matchs) ont aussi brillé au cours de la série de deux gains des Tiger-Cats.
  • Hamilton tente de devenir la première équipe de l’histoire de la LCF à amorcer une saison avec une fiche de 0-8 et à participer aux éliminatoires. Une victoire vendredi les placerait à deux points des Argonauts (2e rang dans l’Est) et à trois points du ROUGE et NOIR (1er rang dans l’Est) au sein du classement de leur division.

DU BON FOOTBALL EN SASKATCHEWAN

  • Au cours de leurs quatre derniers matchs (soit depuis le 13 août 2017), les Roughriders ont dominé leurs adversaires 60-10 au chapitre des points marqués au premier quart.
  • Duron Carter a maintenant capté une passe de touché dans six matchs d’affilée, soit une partie de moins que la troisième plus longue séquence du genre de l’histoire de la LCF, et un match de moins que le record en Saskatchewan (Hugh Campbell en 1969, Weston Dressler en 2012).
  • Naaman Roosevelt a capté au moins une passe lors de chacun des 31 matchs qu’il a disputés avec les Roughriders depuis ses débuts dans la LCF en 2015. Roosevelt a franchi le cap des 100 verges sur des réceptions lors de ses deux derniers matchs, et il a marqué un touché sur des réceptions lors de chacun de ses trois derniers matchs. 
  • Jovon Johnson mène la Ligue en ce qui a trait aux passes rabattues avec 10, et il en voie de battre le record de la LCF avec 18. Il en compte quatre lors de ses trois derniers matchs.
  • Si Kevin Glenn est le partant vendredi, il tentera de prolonger à quatre sa série de matchs avec plus d’une passe de touché par rencontre. Il avait lancé au moins deux passes de touché par match lors de six affrontements consécutifs en 2010 (septembre-octobre). Il ne lui manque qu’une victoire pour savourer son 100e gain en carrière (à égalité au huitième rang de l’histoire de la LCF).

EN RAFALE

  • Maurice Leggett des Blue Bombers a retourné un dégagement pour un touché et une interception pour un touché lors de la semaine 12 – un exploit qui n’a été réussi qu’à trois autres reprises dans l’histoire de la LCF.
  • Drew Tate amorcera un premier match dans l’uniforme du ROUGE et NOIR, dimanche. Tate a une fiche de 10-4 comme partant dans la LCF. Si Brandon Bridge est le quart-arrière partant des Roughriders, vendredi, il s’agira de son deuxième départ en carrière. Son premier était survenu le 8 novembre 2015 contre la Sasktchewan.
  • Il ne manque que 84 verges à Brandon Zylstra pour atteindre le plateau des 1000 verges sur des réceptions pour la première fois de sa carrière.
  • Les Stampeders, qui se mesurent aux Lions de la Colombie-Britannique samedi, ne sont qu’à une victoire contre un rival de la division Ouest de la plus longue séquence de gains contre un adversaire de la même division de l’histoire de la LCF (depuis 1950). Le record est de 15, et il avait été établi par Toronto lors des saisons 1996-1997.
  • Les Stampeders ont aussi remporté 15 matchs d’affilée à domicile, soit la septième plus longue série de l’histoire de la LCF. Ils pourraient égaler Winnipeg (16 victoires de suite de 1983 à 1985) au cinquième rang de l’histoire du circuit avec un gain, samedi, au McMahon Stadium.
  • Les équipes revenant d’une semaine de congé ont une fiche de 6-4 cette année. Les Argonauts reviendront d’une semaine de congé, samedi, et ils accueilleront les Eskimos.
  • Roy Finch des Stampeders a une moyenne de 16,7 verges par retour de dégagement. La meilleure moyenne pour une saison complète est de 16,8 verges (Leon Bright et Larry Highbaugh).
  • Boris Bede des Alouettes a une moyenne de 68 verges par botté d’envoi. La meilleure moyenne pour une saison complète est de 67,9 verges (Jamie Boreham).
  • L’écart de points moyen entre les gagnants et les perdants cette saison est de 11,8 points, le plus bas depuis 2001.
  • On ne compte en moyenne que 8,4 séries de deux jeux suivis d’un botté en 2017, soit 13 % de moins qu’en 2016 et 31 % de moins qu’en 2014.
  • Les équipes ont converti 90,5 % de leurs troisièmes essais et une ou deux verges à franchir cette saison. Les clubs de Calgary (16 en 16) et de la Saskatchewan sont parfaits (9 en 9). Les Stamps avaient converti 25 de leurs 31 tentatives l’an dernier – Ottawa avait la seule équipe à être parfaite (15 en 15).
  • Les équipes ont réussi 39 de leurs 66 (59 %) convertis de deux points cette saison. Le ROUGE et NOIR mène la Ligue avec 10 tentatives fructueuses.
  • Ce n’est arrivé qu’une seule fois qu’une équipe de l’Ouest parvienne à se qualifier deux ans de suite pour les éliminatoires grâce à la règle du croisement : Edmonton en 2008 et la Saskatchewan en 2009.
  • Seulement trois clubs ont un ratio de revirements positif cette année : Calgary (plus-16), Saskatchewan (plus-7) et Winnipeg (plus-5). Hamilton a le meilleur ratio de la division Est (moins-2). Les trois équipes qui possèdent un ratio positif affichent un dossier combiné de 22-9-1 (0,703). Les autres clubs ont un ratio de moins-28 et une fiche combinée de 26-39-1 (0,402).
  •  Des 3637 passes tentées jusqu’ici en 2017, quelque 59 % sont des passes courtes (huit verges ou moins) et quelque 16 % sont des passes dans les zones profondes (20 verges ou plus). Par contre, les longues passes semblent payantes, puisque 47 % (76 sur 161) des passes de touché lancées en 2017 étaient de 20 verges ou plus.
  • Les Eskimos mènent la LCF avec trois victoires même s’ils tiraient de l’arrière après trois quarts. Les Esks occupent aussi le premier rang du circuit pour les victoires lorsqu’ils ont commis plus de revirements que leurs adversaires.
  • On dénombre 17 bottés bloqués en 2017, soit plus que le total pour toute la saison 2016 (15).
  • On ne compte qu’en moyenne 15,8 pénalités par match, soit une baisse de 11 % par rapport à l’an dernier (17,8) et de 23 % par rapport à 2015 (20,4, la plus haute moyenne depuis 2004).
  • Les matchs sont également plus courts, avec une durée moyenne de deux heures et 49 minutes (2 h 49), comparativement aux deux heures et 51 minutes des matchs de 2015 (2 h 51), et aux deux heures et 55 minutes des matchs de 2014 (2 h 55).
  • Le nombre de points marqués en moyenne par match (54,6) est en hausse de 3 % par rapport à 2016 et de 20 % par rapport à 2014.
  • Matt Nichols mène tous les quarts de la LCF au chapitre du QUAR avec une cote de 89,5. Reilly (84,4), Glenn (83,8) et Mitchell (83,3) sont ses plus proches poursuivants. Après cinq semaines, le QUAR de Nichols était de 70,5, une cote bonne pour le septième rang du circuit. Depuis, son QUAR est de 95,4, et Winnipeg a remporté six de ses sept derniers matchs (6-1).
  • Il ne manque que deux départs à Solomon Elimimian pour atteindre le plateau des 100 départs en carrière. Le secondeur n’a plus qu’un plaqué d’avance sur Alex Singleton, qui a réussi 24 plaqués lors de ses deux derniers matchs. Singleton en sera à son 22e départ en carrière cette semaine.
  • Eddie Steele a disputé son 100e match en carrière dans la LCF la semaine dernière.