Cette semaine dans la LCF – Semaine 16

Cette semaine dans la LCF – Semaine 16

Mercredi 26 septembre 2018 — TORONTO – Le premier match de la semaine 16 aura lieu au McMahon Stadium de Calgary, où les Stampeders accueilleront les Argonauts de Toronto. Les Torontois ont encaissé un revers in extremis aux mains des Roughriders de la Saskatchewan lors de la semaine 15, et ils n’ont pas remporté un match à Calgary depuis 2013. Les Stamps, qui renoueront avec l’action à la suite d’une semaine de repos, affichent un dossier de 16-1 lors de leurs 17 matchs suivant un congé. Le botté d’envoi de cette rencontre est prévu pour 21 h HE (RDS2).

Il y a deux parties au calendrier samedi. D’abord, sur le coup de 16 h HE (TSN) au Terrain Tim Hortons de Hamilton, les Lions de la Colombie-Britannique rendront visite aux Tiger-Cats. Les deux équipes se disputeront le deuxième match d’une série aller-retour; les Lions viseront le balayage, eux qui ont mérité une palpitante victoire de 35-32, en prolongation, aux dépens des Ticats la semaine dernière. De plus, la Colombie-Britannique sera en quête d’une quatrième victoire de suite, mais l’équipe affiche un dossier de 1-5 sur la route en 2018. Du côté de Hamilton, le quart-arrière Jeremiah Masoli tentera de poursuivre son excellente campagne, lui qui a franchi le cap des 4000 verges par la passe pour la première fois de sa carrière, samedi dernier, au BC Place.

Puis, les Blue Bombers de Winnipeg croiseront le fer avec les Eskimos d’Edmonton à compter de 19 h HE (RDS2). Comme deux points seulement séparent ces deux clubs de la division Ouest à la fin septembre, le match de samedi soir au Terrain Brick du stade du Commonwealth pourrait avoir une incidence directe sur le portrait des éliminatoires. Les deux formations se sont affrontées pour la dernière fois lors de la semaine 1; Edmonton avait signé un gain de 33-30. Les Esks et les Bombers se disputeront la victoire une autre fois cette saison, soit lors de la semaine 21 – la dernière de la campagne 2018.

Les Roughriders de la Saskatchewan fouleront la surface du stade Percival-Molson de Montréal, dimanche, pour y affronter les Alouettes en tombée de rideau de la semaine 16. Les Montréalais ont gagné le premier duel entre les deux équipes cette saison, un gain de 23-17 lors de la semaine 3. Mais les Riders affichent un visage différent, depuis; ils ont d’ailleurs remporté cinq de leurs six derniers matchs. Le quart-arrière Johnny Manziel effectuera son quatrième départ en carrière du côté des Als, qui seront en quête d’une victoire afin de maintenir leurs chances de participer aux éliminatoires. Le botté d’envoi de cette partie est prévu pour 13 h HE (RDS).

***Le duel entre la Colombie-Britannique et Hamilton sera un match à micros ouverts, et la partie opposant la Saskatchewan à Montréal sera diffusée sur ESPN2.***

SCÉNARIO DES ÉLIMINATOIRES DE LA 106E COUPE GREY

  • Division Ouest
    • Victoire de Calgary = Calgary se qualifie pour les éliminatoires

BILAN DE LA LIGUE APRÈS 15 SEMAINES

  • Quelque 35 des 57 matchs joués cette saison (61 %) ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Près du quart des matchs cette saison ont été décidés par un écart de quatre points ou moins.
  • En moyenne, quelque 51,7 points sont marqués par match – il s’agit de la troisième année de suite que ce nombre se situe au-dessus de 50.
  • L’écart de points entre les équipes gagnantes et les équipes perdantes, 11,8 points, est le plus petit des cinq dernières saisons.
  • En 2018, le nombre de contestations des entraîneurs est passé de 1,57 par match à 0,88 par match.
  • Le nombre de pénalités est en baisse de 5 %; on en compte en moyenne 15 par match cette saison.
  • En moyenne, les matchs durent 2 h 51 m. Ceci n’inclut pas les matchs nécessitant la tenue d’une prolongation.

AVEC SIX SEMAINES À ÉCOULER AU CALENDRIER

ÉQUIPES ADVERSAIRES FICHES CUMULATIVES DES ADVERSAIRES
C.-B. @HAM, TOR, @CGY, EDM, @SSK, CGY 44-31 (0,587)
EDMONTON WPG, @SSK, OTT, @C.-B., WPG 34-30 (0,531)
CALGARY TOR, @MTL, C.-B., SSK, @WPG, @C.-B. 32-43 (0,427)
SASKATCHEWAN @MTL, EDM, @WPG, @CGY, C.-B. 32-31 (0,508)
WINNIPEG @EDM, @OTT, SSK, CGY, @EDM 40-24 (0,625)
HAMILTON C.-B., @TOR, @OTT, OTT, MTL 28-35 (0,444)
TORONTO @CGY, @BC, HAM, MTL @MTL, @OTT 36-40 (0,474)
OTTAWA WPG. @EDM, HAM, @HAM, TOR  28-36 (0,438)
MONTRÉAL SSK, CGY, @TOR, TOR, @HAM  30-32 (0,484)
  • Calendrier contre des équipes montrant le plus haut pourcentage de victoires : Blue Bombers de Winnipeg 40-24 (0,625).
  • Calendrier contre des équipes montrant le plus bas pourcentage de victoires : Stampeders de Calgary 32-43 (0,427).
  • Plus de matchs à jouer à l’étranger : Argonauts de Toronto (quatre)
  • Plus de matchs à jouer à domicile : Lions de la Colombie-Britannique, Eskimos d’Edmonton, Tiger-Cats de Hamilton, ROUGE et NOIR d’Ottawa et Alouettes de Montréal (trois).

5000 VERGES PAR LA PASSE

  • Les quarts-arrières Mike Reilly (4219), Jeremiah Masoli (4097), Trevor Harris (3868) et Bo Levi Mitchell (3630) sont tous en voie de franchir le cap des 5000 verges par la passe cette saison.
  • S’ils y parviennent tous, ce sera la première fois depuis 2004 que quatre quarts réussissent cet exploit – Anthony Calvillo (6041), Jason Maas (5270), Casey Printers (5088) et Danny McManus (5034). La seule autre fois où une situation semblable est survenue remonte à 1993 – Doug Flutie (6092), David Archer (6023), Kent Austin (5754) et Tom Burgess (5063).
  • Reilly est en quête d’une troisième saison consécutive avec au moins 5000 verges par la passe. Il deviendrait ainsi le premier quart-arrière de l’histoire des Eskimos d’Edmonton à accomplir cet exploit.
  • Pour Mitchell, il s’agirait d’une deuxième saison d’au moins 5000 verges par la passe en carrière; sa première est survenue en 2016.
  • De leur côté, Masoli et Harris y parviendraient pour la première fois de leur carrière.

MATCHS DE 100 VERGES SUR DES RÉCEPTIONS

  • Les receveurs D’haquille Williams (1300 verges) et Brandon Banks (1033 verges) comptent chacun huit matchs d’au moins 100 verges sur des réceptions cette saison.
  • Avec cinq matchs à jouer, Williams est en voie de connaître 11 matchs d’au moins 100 verges sur des réceptions cette saison, ce qui égalerait le deuxième plus haut total de l’histoire de la LCF. 
  • Banks, quant à lui, est en voie d’en connaître 12. S’il y parvient, il égalerait un record de la LCF établi par Jamel Richardson en 2011.
  • Le troisième receveur comptant le plus de matchs d’au moins 100 verges sur des réceptions cette saison est Greg Ellingson du ROUGE et NOIR; il en compte quatre.

LA RENAISSANCE DES LIONS

  • Plus de la moitié des 35 sacs des Lions cette saison ont été réussis au cours de leurs trois derniers matchs (18), et ils mènent aujourd’hui la LCF à ce chapitre. Lors de leurs six premiers matchs, la Colombie-Britannique n’avait réussi que 10 sacs et occupait le septième rang du circuit.
  • Les Lions ont effacé un déficit au retour de la mi-temps afin de l’emporter à quatre reprises cette saison, dont la semaine dernière contre Hamilton.
  • L’an passé, la Colombie-Britannique a compilé une fiche de 0-8 lorsqu’elle tirait de l’arrière à la mi-temps.
  • Outre celui de la semaine passée, le dernier match gagné en prolongation par les Lions remonte à 2015 contre les Roughriders de la Saskatchewan, et le pointage avait été identique (33-32). La Colombie-Britannique est l’équipe qui a disputé le plus de prolongations dans l’histoire de la LCF avec 33.
  • Les Lions n’ont accordé aucun point lors du quatrième quart de leurs trois derniers matchs, et ils ont marqué 17 points, au quatrième quart, au cours de cette même période (17-0).
  • La Colombie-Britannique mène la Ligue avec 16 interceptions cette saison.

EN RAFALE

  • Quelque 12 matchs ont été décidés par un écart de trois points ou moins. Toronto a disputé six de ses 12 parties et montre une fiche de 3-3.
  • Mike Reilly compte 12 touchés au sol, soit deux de moins que le record de la Ligue pour un quart-arrière, une marque établie par Doug Flutie en 1991 avec la Colombie-Britannique. Au total, il a été à l’origine de 39 majeurs cette saison (27 par la passe, 12 par la course) et est en voie de marquer 54 touchés combinés cette année.
  • Deux joueurs nationaux (Alex Singleton et Henoc Muamba) sont à égalité au sommet de la Ligue au chapitre des plaqués défensifs avec 79 chacun. Cependant, Muamba mène la LCF en ce qui a trait aux jeux réussis en défense avec 97, dont 10 plaqués pour des pertes.
  • Depuis 2014, lorsque les Stampeders commettent moins revirements que leurs adversaires, ils affichent un dossier de 49-2-2.
  • Edmonton peut gagner sa série de matchs contre Winnipeg cette année en triomphant en fin de semaine au Terrain Brick du stade du Commonwealth. L’an dernier, les Blue Bombers avaient balayé la série.
  • Septembre n’est pas le mois préféré des Eskimos. Ils montrent une fiche de 1-2 cette année, et ils affichent un dossier inférieur à 0,500 lors de chaque mois de septembre depuis 2004 (24-44), à l’exception de 2015, année où ils ont remporté la Coupe Grey.
  • La semaine passée, le quart-arrière Matt Nichols a mis fin à une série de quatre revers en tant que partant, il n’a lancé aucune interception pour la première fois depuis le 10 août et il a orchestré trois séries de jeux menant à des touchés. L’une de ses cibles préférées, Drew Wolitarsky, occupe désormais le deuxième rang pour les verges sur des réceptions par un receveur de première année avec 450 verges. Jordan Williams-Lambert des Roughriders (568) arrive au premier rang.
  • Le demi offensif Marcus Thigpen des Roughriders a réussi deux courses de 80 verges ou plus cette saison. Les Lions de 1994 sont la dernière équipe à avoir réussi deux courses d’au moins 80 verges lors d’une même saison (Cory Philpot avait alors réussi des courses de 87 et de 92 verges).
Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques at Ligue canadienne de football