Cette semaine dans la LCF - Semaine 18

Cette semaine dans la LCF - Semaine 18

Jeudi 20 octobre 2016 — La semaine 18 débutera à Ottawa, où le ROUGE et NOIR se mesurera à nouveau aux Tiger-Cats vendredi soir. Les deux équipes mettront fin à une série aller-retour (Ottawa a remporté le duel de la semaine passée par la marque de 30-29), qui aura un impact sur la course aux éliminatoires dans la division Est. Henry Burris sera en quête d’une autre bonne performance, alors que Hamilton se tournera vers Jeremiah Masoli.

À 21 h HE vendredi, Toronto sera dans l’ouest du pays afin d’affronter Calgary, invaincu à ses 15 derniers matchs. Les Argonauts tenteront de maintenir en vie leurs chances de participer aux éliminatoires et de devenir la première équipe à battre les Stampeders au McMahon Stadium cette saison.

Deux autres matchs sont au calendrier samedi. D’abord, les Roughriders – qui ont remporté leurs quatre derniers matchs – disputeront leur avant-dernière partie au Mosaic Stadium. Ils y affronteront les Alouettes et Vernon Adams Jr., qui en sera à un premier départ en carrière chez les professionnels.

Le dernier affrontement de la semaine 18 sera important pour le classement de la division Ouest, alors que les Eskimos seront à Vancouver pour croiser le fer avec les Lions. Avec Winnipeg, la Colombie-Britannique et Edmonton espérant accueillir la demi-finale de l’Ouest, le duel de samedi pourrait en dire long sur les chances de chacun de ces clubs d’accueillir un match éliminatoire à domicile en novembre.

Deux matchs s’inscrivent dans la campagne LCF Rose 2016 cette semaine :

21 octobre : HAM c. OTT
22 octobre : MTL c. SSK

Cliquez ici pour consulter les plus récents scénarios des éliminatoires de la 104e Coupe Grey.

CLASSEMENT – DEUXIÈME MOITIÉ DE SAISON

Voici le classement de la LCF depuis le milieu de la saison 2016. La Saskatchewan possède la troisième meilleure fiche au cours des sept dernières semaines, grâce à sa série actuelle de quatre victoires. 

ÉQUIPE | V | D | RATIO
Calgary | 7 | 0 | 1,00
Winnipeg | 5 | 2 | ,714
Saskatchewan | 4 | 2 | ,667
C.-B. | 3 | 3 | ,500
Edmonton | 3 | 3 | ,500
Ottawa | 3 | 3 | ,500
Hamilton | 2 | 4 | ,333
Montréal | 1 | 5 | ,167
Toronto | 1 | 7 | ,125

À PROPOS DE LA SEMAINE DERNIÈRE

  • À la suite des victoires de la Saskatchewan aux dépens de Toronto et de Calgary aux dépens de Montréal, les clubs de l’Ouest ont remporté les 15 derniers matchs entre les deux divisions et possèdent un dossier de 24-8 cette saison.
  • Les équipes continuent de connaître du succès par la course, notamment au cours des cinq dernières semaines. En moyenne, 204 verges ont été gagnées au sol par match la semaine passée : la moyenne a dépassé les 200 verges par match lors de quatre des cinq dernières semaines.
  • Avant la semaine 13, on ne retrouve aucune semaine en 2016 où la moyenne de verges au sol par match est égale ou supérieure à 200 verges.
  • Quelque 13 pénalités ont été décernées en moyenne par match la semaine passée – la plus petite moyenne de la saison.
  • Le match entre Ottawa et Hamilton a duré 2 h 36, soit le deuxième duel le plus court de la campagne. La partie la plus rapide a été disputée lors de la semaine 11 entre la Colombie-Britannique et Toronto (2 h 30).

LE CLUB DES 1000 VERGES

  • La semaine dernière, Marquay McDaniel de Calgary (1074) et Ernest Jackson d’Ottawa (1024) ont franchi le cap des 1000 verges sur des réceptions cette saison.
  • En plus de McDaniel et de Jackson, sept autres receveurs comptent plus de 1000 verges sur des réceptions en 2016 : Adarius Bowman (1609), Derel Walker (1464), Chris Williams (1246), Emmanuel Arceneaux (1186), Bryan Burnham (1151), Naaman Roosevelt (1095) et Greg Ellingson (1,100).
  • Les prochains receveurs qui pourraient atteindre ce plateau sont : Andy Fantuz (938), Brad Sinopoli (928) et Nik Lewis (901).
  • Ottawa tentera de devenir seulement la deuxième équipe de l’histoire de la LCF à compter pendant deux années de suite sur quatre receveurs ayant amassé plus de 1000 verges sur des réceptions. Le ROUGE et NOIR pourrait aussi devenir le premier club à réaliser l’exploit avec les quatre mêmes receveurs (Chris Williams, Greg Ellingson, Ernest Jackson and Brad Sinopoli).
  • Jerome Messam, originaire de Toronto, occupe toujours le premier rang de la Ligue au chapitre des verges au sol (1051), et il est le seul demi offensif du circuit à avoir franchi le cap des 1000 verges en 2016. Messam compte aussi 470 verges sur des réceptions.
  • Brandon Whitaker de Toronto pointe au deuxième rang avec 855 verges au sol, alors qu’Andrew Harris de Winnipeg occupe le troisième rang avec 816 verges par la course.
  • Cependant, Whitaker (1352) et Harris (1327), ainsi que John White d’Edmonton (1105), comptent tous plus de 1000 verges à partir de la ligne de mêlée.

EN RAFALE

  • Andy Fantuz a capté 93 passes cette saison – un sommet personnel – et 623 jusqu’à présent en carrière. Il est à quatre attrapés de Jock Climie (627) au 17e rang de l’histoire de la LCF. Au sein de cette liste, il est le cinquième parmi les joueurs canadiens, derrière Ben Cahoon (1017). 
  • Solomon Elimimian de la Colombie-Britannique compte 113 plaqués à l’aube de la semaine 18, alors que Bear Woods de Montréal en compte 110 (un plaqué lui a été accordé à la suite d’une révision des statistiques du match des Alouettes lors de la semaine 17). Avec trois matchs à disputer, Adam Bighill des Lions n’a besoin que de quatre plaqués pour atteindre le plateau des 100 pour la troisième fois de sa carrière.
  • Au cours des 49 premiers matchs de la saison 2016, les clubs de la LCF comptaient en moyenne 160 verges au sol en 33,8 courses par match. Au cours des 20 derniers matchs, on parle plutôt d’une moyenne de 204 verges en 37,3 courses par match – une augmentation de 28 % au chapitre des verges, et de 10 % en ce qui a trait au nombre de courses. Le gain moyen par course était de 4,7 verges lors des 49 premiers matchs. Il est de 5,5 verges lors des 20 derniers.
  • Bo Levi Mitchell (5127) et Mike Reilly (5054) ont tous les deux franchi le cap des 5000 verges par la passe. Reilly peut réalistement toujours espérer atteindre le plateau des 6000 verges en 2016. Jonathon Jennings de la Colombie-Britannique (qui compte présentement 4405 verges) pourrait devenir le troisième quart-arrière à atteindre les 5000 verges par la passe en 2016. La dernière fois que trois quarts ont amassé plus de 5000 verges par la passe lors d’une même saison remonte à 2008, et le record est de quatre au cours d’une même campagne.
  • S’il garde le rythme, Mike Reilly pourrait terminer l’année avec des gains de 6064 verges par la passe.
  • Le coéquipier de Reilly chez les Eskimos, Adarius Bowman, est en voie de capter 131 passes cette saison, ce qui constituerait le deuxième plus haut total de l’histoire de la LCF. Il est aussi en voie d’amasser 1930 verges sur des réceptions.
  • Bowman et son coéquipier Derel Walker ont amassé, à eux deux, 3073 verges cette saison, et le duo est en voie d’amasser 3688 verges combinées. Le record de la LCF est présentement de 3318 verges, amassées par Jermaine Copeland et Ben Cahoon de Montréal en 2003.
  • Il ne manque que trois attrapés à Bowman pour égaler le record d’équipe des Eskimos de 112 attrapés au cours d’une même saison.
  • Les Roughriders ont établi de nouveaux records de la LCF en 2016, eux qui comptent sur 91 joueurs différents ayant disputé au moins un match, et sur 99 joueurs ayant passé du temps au sein de la formation active ou sur la liste des blessés. L’ancien record était de 88 joueurs différents ayant disputé au moins un match pour Hamilton en 2013. La Colombie-Britannique a utilisé le plus petit nombre de joueurs différents cette année, avec 61 en 15 matchs.
  • La Saskatchewan est seulement la deuxième équipe de l’histoire de la LCF à remporter quatre matchs de suite après une série de sept défaites. Le seul autre club de l’histoire du circuit à avoir perdu sept matchs d’affilée ou plus et à avoir gagner quatre parties de suite est celui d’Edmonton en 1971.
  • Les interceptions se font rares cette saison dans la LCF (118 au total, soit un ratio d’une interception toutes les 42,5 passes – 2,35 %). Présentement, il s’agit d’un record : l’ancienne marque était de 2,79 %, soit une interception toutes les 35,3 passes.  
  • Verges sur des retours de botté : Roy Finch de Calgary occupe le premier rang de la Ligue avec 2122 verges sur des retours de botté. Par contre, seulement 99 verges séparent les membres du top 4 de cette catégorie, qui comprend Chris Rainey (2110), Stefan Logan (2085) and Brandon Banks (2023).
  • Le record pour le plus de verges sur des retours de botté au cours d’une même saison appartient à Eric Blount de Winnipeg qui, en 1998, avait amassé 2878 verges.

Contactez-nous

Olivier Poulin

Directeur, Communications et affaires publiques

Ligue canadienne de football

Published with Prezly