Cette semaine dans la LCF – Semaine 20

Cette semaine dans la LCF – Semaine 20

TORONTO – Le résultat du match de vendredi soir entre les Stampeders de Calgary et les Blue Bombers de Winnipeg au IG Field pourrait fort bien éclaircir le portrait des éliminatoires dans la division Ouest. Avec au moins un point, Calgary peut s’assurer d’accueillir un match éliminatoire en 2019. Les Stamps ont signé une victoire de 37-33 lors du premier duel d’une série aller-retour entre les deux clubs la semaine dernière, eux qui ont gagné sept de leurs huit derniers matchs. À l’occasion du dernier affrontement de leur calendrier régulier, les Bombers tenteront d’améliorer leur fiche à 8-1 à domicile; la formation manitobaine a toutefois éprouvé quelques ennuis au cours des dernières semaines, n’ayant remporté qu’un seul de ses cinq derniers matchs. Chaque équipe a remporté une partie l’une contre l’autre cette saison, dont un gain de 26-24 de Winnipeg lors de la semaine 9. Le botté d’envoi de ce duel est prévu pour 20 h 30 HE (TSN).

Trois matchs sont inscrits au calendrier de la Ligue canadienne de football (LCF), samedi. D’abord, les deux meilleures formations de la division Est croiseront le fer au stade Percival-Molson de Montréal à compter de 13 h HE (RDS). La route des éliminatoires a été pavée dans l’Est, alors que les Alouettes accueilleront les Eskimos d’Edmonton lors de la demi-finale de l’Est le 10 novembre, puis les vainqueurs de ce match accèderont à la finale de l’Est, à Hamilton, le 17 novembre. Les Montréalais affichent un dossier de 6-2 à domicile cette saison, eux qui ont signé une victoire serrée de 27-24 aux dépens des Argonauts de Toronto la semaine dernière. Les Tiger-Cats, de leur côté, ont signé quatre gains de suite, dont un convaincant triomphe de 33-12 face au ROUGE et NOIR d’Ottawa lors de la semaine 19 – ce faisant, les Ticats ont établi un record d’équipe grâce à une 13e victoire en une saison. 

Puis, sur le coup de 16 h HE (RDS), le BMO Field de Toronto sera le théâtre d’une dernière partie en 2019, alors que le ROUGE et NOIR rendra visite aux Argonauts. Les Torontois montrent une fiche de 2-6 devant leurs partisans cette saison, et ils tenteront de rebondir à la suite d’une défaite crève-cœur de 27-24 à Montréal lors de la semaine 19. Avec une victoire, les Argos peuvent balayer la série de parties entre les deux équipes cette année, à la suite d’une dominante victoire de 46-17 lors de la semaine 13 et d’un gain de 28-21 lors de la semaine 18. Ottawa, de son côté, cherchera à freiner sa série de neuf défaites.

Enfin, les Eskimos – qui ont déjà obtenu leur billet pour les éliminatoires en tant que club impacté par la règle du croisement – mettront fin à leur saison régulière avec une série aller-retour face aux Roughriders de la Saskatchewan, et le premier de ces deux duels aura lieu samedi à compter de 19 h HE (TSN). Edmonton affiche un dossier de 5-3 au Terrain Brick du stade du Commonwealth en 2019, incluant un gain de 19-6 aux dépens des Lions de la Colombie-Britannique lors de la semaine 18. La Saskatchewan, de son côté, a gagné quatre de ses cinq derniers matchs, et le club aura besoin d’une victoire pour demeurer au plus fort de la course pour le premier rang de l’Ouest et pour s’assurer d’accueillir un match éliminatoire en novembre.

SCÉNARIOS DES ÉLIMINATOIRES DE LA 107E COUPE GREY

Cliquez ici pour consulter les scénarios des éliminatoires de la 107e Coupe Grey lors de la semaine 20.

PORTRAIT DES ÉLIMINATOIRES

  • Calgary s’est qualifiée pour les éliminatoires pour une 15e saison de suite lors de la semaine 15.
  • Winnipeg s’est qualifiée pour les éliminatoires pour une quatrième saison de suite lors de la semaine 15.
  • Hamilton s’est assurée d’accueillir un match éliminatoire pour une deuxième saison de suite lors de la semaine 15, et l’équipe a obtenu l’avantage du terrain à l’occasion de la finale de l’Est lors de la semaine 18.
  • La Saskatchewan s’est qualifiée pour les éliminatoires pour une troisième saison de suite lors de la semaine 16.
  • Montréal s’est qualifiée pour les éliminatoires pour la première fois depuis 2014 lors de la semaine 17, et l’équipe s’est assurée d’accueillir la demi-finale de l’Est lors de la semaine 18.
  • Edmonton s’est qualifiée pour les éliminatoires via la règle du croisement lors de la semaine 18, et l’équipe participera aux éliminatoires pour une cinquième fois au cours des six dernières saisons.

À SURVEILLER DANS LA COURSE AUX ÉLIMINATOIRES

  • Winnipeg peut toujours accueillir un match éliminatoire cette année. Pour ce faire, les Blue Bombers doivent battre Calgary vendredi, puis les Stampeders doivent s’incliner devant la Colombie-Britannique lors de la semaine 21.
  • Advenant une victoire de Winnipeg vendredi, une défaite de Calgary la semaine prochaine et deux défaites de la Saskatchewan d’ici la fin du calendrier régulier, trois équipes afficheraient un dossier de 11-7 au sommet de la division Ouest. Le plus grand pourcentage de victoires d’une équipe lors des parties contre les autres équipes à égalité permettrait alors de déterminer le bris d’égalité. Dans ce scénario :
    • Calgary : 3-2 (0,600)
    • Winnipeg : 3-3 (0,500)
    • Saskatchewan : 2-3 (0,400)

UN CROISEMENT ÉLIMINATOIRE POUR UNE QUATRIÈME SAISON DE SUITE

  • En 2019, il y aura un croisement éliminatoire pour une quatrième saison de suite – un record de la LCF.
  • L’édition 2015 des Argonauts a mis fin à sa saison régulière avec une fiche de 10-8 et est la dernière équipe à avoir terminé au troisième rang de la division Est et à s’être qualifiée pour les éliminatoires. Les Blue Bombers avaient pris le quatrième rang de la division Ouest cette année-là (5-13).
  • Affichant un dossier de 2-1, Edmonton est la seule équipe impactée par la règle du croisement éliminatoire à montrer une fiche gagnante en de pareilles circonstances depuis l’instauration du règlement en 1996.
  • Les Alouettes possèdent un dossier parfait de 3-0 lorsqu’ils affrontent une équipe impactée par le croisement lors des éliminatoires.
    • 2014 : Victoire de 50-17 aux dépens de la Colombie-Britannique
    • 2005 : Victoire de 30-14 aux dépens de la Saskatchewan
    • 1997 : Victoire de 45-34 aux dépens de la Colombie-Britannique

LES TIGER-CATS RUGISSENT

  • En signant une 13e victoire lors de la semaine 19, les Tiger-Cats ont établi un record d’équipe.
  • La marque précédente (12) avait été établie en 1989 puis égalée en 1998 – ces deux éditions des Tiger-Cats ont terminé au premier rang de la division Est et ont éventuellement gagné la Coupe Grey.
  • En 2019, Hamilton terminera au premier rang de sa division pour la 20e fois de son histoire. Le club accueillera la finale de l’Est pour la première fois depuis 2014, et pour la troisième fois depuis 1998.
  • Avec deux matchs à jouer, Orlondo Steinauer a l’opportunité d’égaler le record pour le plus de victoires par un entraîneur-chef de première année (15). Dave Dickenson a établi la marque avec Calgary en 2016 (15-2-1).
  • Le receveur des Tiger-Cats Brandon Banks (101) n’a besoin que de quatre attrapés de plus pour établir une nouvelle marque d’équipe au chapitre des réceptions. Le receveur Luke Tasker a établi le record (104) en 2017. Cette saison, Banks est devenu le troisième receveur de l’histoire des Tiger-Cats à franchir le cap des 100 attrapés lors d’une même saison, après Tasker et Andy Fantuz (101 en 2016).
  • Le secondeur Simoni Lawrence n’est qu’à neuf plaqués de connaître sa première saison de 100 plaqués défensifs dans la LCF. Il occupe le 28e rang de l’histoire du circuit avec 537 plaqués défensifs.
  • Lors de la semaine 21, Hamilton aura l’opportunité de mettre fin à son calendrier régulier avec une fiche de 9-0 à domicile. La dernière équipe à avoir connu une saison parfaite à la maison est Calgary en 2016.

EN RAFALE

  • Le quart-arrière des Blue Bombers Chris Streveler occupe le sixième rang de la LCF avec 726 verges au sol, tandis que celui des Roughriders, Cody Fajardo, occupe le septième rang avec 610. Les quarts ayant amassé le plus de verges au sol lors des cinq dernières saisons sont :
    • 2018 | Mike Reilly (595)
    • 2017 | Jeremiah Masoli (446)
    • 2016 | Mike Reilly (406)
    • 2015 | Brett Smith (444)
    • 2014 | Mike Reilly (616)
  • Le rang de Streveler (sixième) est le plus haut par un quart-arrière depuis Mike Reilly (cinquième) en 2013. Il s’agit du plus haut rang atteint par un quart-arrière dans l’histoire des Blue Bombers.
  • Le receveur S.J. Green n’a besoin que de 20 verges pour connaître la septième saison d’au moins 1000 verges sur des réceptions de sa carrière. S’il y parvient, Green s’emparerait du 10e rang de l’histoire de la LCF pour le nombre de saisons d’au moins 1000 verges sur des réceptions.
  • Après 19 semaines, 10 joueurs totalisent au moins 1000 verges sur des réceptions cette saison. Dans l’histoire de la LCF, 188 receveurs différents ont accompli cet exploit à 476 occasions au total. 
  • Le botteur des Eskimos Sean Whyte (86,95 %) a dépassé le botteur des Stampeders Rene Paredes (86,92 %) et le botteur des Blue Bombers Justin Medlock (86,4 %) en ce qui a trait au pourcentage de placements réussis en carrière dans la LCF.
  • Les deux quarts partants des Eskimos, Trevor Harris (6-6) et Logan Kilgore (2-2), affichent tous les deux un dossier de 0,500.
  • La dernière fois que les Alouettes ont été deux matchs au-dessus de 0,500 à ce stade-ci d’une saison remonte à 2012 (10-6). Ils n’ont jamais connu de saison d’au moins 10 victoires depuis.
  • Avec une victoire, samedi, Montréal pourrait remporter les honneurs d’une série de matchs face à Hamilton pour la première fois depuis 2015.
  • Le botteur du ROUGE et NOIR Lewis Ward a réussi un placement de 56 verges – le plus long de sa carrière – la semaine dernière contre Hamilton. Il a réussi chacun de ses quatre placements (4-en-4), après avoir été 5-en-8 lors de ses trois matchs auparavant.
  • Cody Fajardo compte 11 victoires en 2019, sa première saison comme quart-arrière partant. Kenny Ploen a établi le record avec une fiche de 12-4 en 1957.
  • Il ne manque que 17 verges au receveur des Alouettes Eugene Lewis pour connaître sa première campagne de 1000 verges sur des réceptions en carrière.
  • Les receveurs Bryan Burnham (Lions), Brandon Banks et Reggie Begelton (Stampeders) sont à égalité au premier rang de la Ligue pour les touchés sur des réceptions (10). Sept des 10 majeurs de Begelton ont été marqués en seulement deux matchs (quatre lors de la semaine 10, et trois lors de la semaine 19).
  • Banks mène la LCF pour les matchs d’au moins 100 verges sur des réceptions (sept). Il en totalise 17 au cours des deux dernières saisons.
  • Le demi défensif des Blue Bombers Winston Rose a amorcé la saison 2019 avec cinq interceptions en 22 parties en carrière. En 17 matchs en 2019, il mène le circuit avec neuf interceptions.
  • Le quart-arrière Zach Collaros effectuera son premier départ en tant que membre des Blue Bombers de Winnipeg vendredi soir. Son dernier départ remonte au premier match de la saison de cette année en tant que membre des Roughriders. Il affiche un dossier de 34-32 en tant que partant, dont une fiche de 3-4 contre Calgary.
  • Le secondeur des Blue Bombers Adam Bighill compte 668 plaqués défensifs en carrière, et il occupe le 10e rang de la LCF à ce chapitre.
  • Vendredi, Winnipeg peut remporter les honneurs de sa série de matchs contre Calgary pour la première fois depuis 2002.
  • Les Blue Bombers occupent le premier rang de la Ligue avec une moyenne supérieure à 150 verges au sol par match – un sommet pour une formation de Winnipeg depuis 1976.
  • Winnipeg pointe au sommet du circuit contre le jeu au sol, alors que le club n’alloue qu’en moyenne 65,4 verges par la course à ses adversaires cette année. De toute l’histoire de la LCF, seuls les Stampeders de Calgary, en 1995, ont accordé un plus petit total de verges au sol en moyenne par match (54,5).
  • Calgary mène la LCF avec un ratio de plus-11 en ce qui a trait aux revirements. L’équipe est suivie par Hamilton (plus-9) et par Winnipeg (plus-8).
  • Edmonton est l’équipe la plus pénalisée de la Ligue cette saison (182). La Saskatchewan vient au deuxième rang avec 168 pénalités.
  • Quelque 56 % des matchs cette saison ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu.
  • Les Alouettes sont l’équipe qui compte le plus de victoires (trois) cette saison lorsqu’elle amorce le quatrième quart en tirant de l’arrière. 
  • Le ROUGE et NOIR et les Alouettes ont tous les deux subi trois revers en commettant moins de revirements que leurs adversaires.
  • Depuis la semaine 9, Hamilton et Calgary affichent un dossier identique : 6-1.
     
Contactez-nous
Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
A propos de la Ligue canadienne de football

La saison régulière 2019 a mis la table aux éliminatoires et à la 107e Coupe Grey, présentée par Shaw. Le match de championnat de la LCF sera disputé au McMahon Stadium de Calgary le dimanche 24 novembre prochain. Les partisans peuvent acheter des billets pour assister aux parties du circuit ou regarder celles-ci des quatre coins du globe. Pour demeurer à l’affût des nouvelles, des analyses et de tout ce qui entoure la LCF, visitez LCF.ca

la Ligue canadienne de football
50, rue Wellington Est, 3e étage
Toronto ON M5E 1C8
Canada