Cette semaine dans la LCF - Semaine 3

Cette semaine dans la LCF - Semaine 3

Mercredi 6 juillet 2016 — TORONTO - Les deux équipes invaincues de la LCF fouleront le terrain lors de la semaine numéro 3.

Les Lions de la Colombie-Britannique (2-0) comptent sur la meilleure défense du circuit (avec 10,5 points alloués par partie) et sur l’un des meilleurs plaqueurs (Adam Bighill, avec 14). Les hommes de Wally Buono reçoivent les Argonauts de Toronto demain soir dans le cadre du deuxième match d’un programme double. Les Tiger-Cats de Hamilton seront préalablement les hôtes des Blue Bombers de Winnipeg.  

Le ROUGE et NOIR d’Ottawa (2-0) compte sur la meilleure attaque (531 verges par match) et le quart le plus productifs jusqu’à présent (Trevor Harris, qui a réussi 82,2 % de ses passes, six touchés et aucune interception). Le club ottavien reçoit Calgary dans le cadre de son match d’ouverture à domicile, à guichets fermés, vendredi soir. Le match sera suivi par un affrontement entre les Roughriders de la Saskatchewan et les Eskimos, à Edmonton.

LE ROUGE ET NOIR TOUT FEU TOUT FLAMME

  • Après deux matchs, le quart Trevor Harris affiche un taux de passes complétées de 82,2 %. Le record pour une saison a été établi par Ricky Ray en 2013 (77,2 %);
  • Sous sa gouverne, l’attaque du ROUGE et NOIR a inscrit des points lors de 11 séquences offensives;
  • Les deux cibles préférées de Harris, Chris Williams et le joueur canadien par excellence de la LCF en 2015 Brad Sinopoli, ont capté 29 des 31 passes tentées dans leur direction (93,5 %);
  • S’il maintient sa moyenne de 218 verges totales par match, Williams pourrait battre le record de 3 863 verges totales de Chad Owens (2012);
  • Williams affiche une moyenne de 181 verges à partir de la ligne de mêlée par match. À ce rythme, il battrait le record de 2 414 verges en une saison appartenant à Mike Pringle (1994 et 1998);
  • Le match entre Ottawa et Calgary de ce vendredi mettra aux prises la meilleure attaque aérienne (Ottawa et sa rutilante moyenne de 469 verges par match) et la meilleure attaque au sol (Calgary et sa moyenne de 128,5 verges par match);
  • Jerome Messam a réussi le premier match de 100 verges au sol dans la LCF la semaine dernière grâce à une performance de 137 verges de gains.

WALLY EST DE RETOUR

  • De retour sur les lignes de côté, Wally Buono a ajouté deux victoires à son total en carrière, soit 256. Il s’agit du record de la LCF;
  • Tout indique que ce record ne changera pas de main sous peu : l’entraîneur actif qui compte le plus de victoire est Kent Austin, des Tiger-Cats (42).

LA LONGUE PASSE...

  • La moyenne de verges nettes à l’attaque par match (739 verges) connait une augmentation de 9 % par rapport à 2015 et de 13,3 % par rapport à 2014;
  • Une augmentation des gains aériens explique le phénomène : le total de verges par la passe est en augmentation de 29 % par rapport à il y a deux ans (de 481 à 621 verges);
  • La cote d’efficacité moyenne des quarts dans la LCF est de 102,9 en ce moment. Du jamais vu dans l’histoire de la LCF;
  • Ce résultat s’explique par de l’excellent jeu sur les lignes offensives : les sacs alloués sont en baisse pour une troisième saison de suite (moyenne de 4,9 sacs par match);
  • Une autre raison? Des quarts partants en santé : à ce moment-ci, dix quarts différents ont été partants lors des matchs. L’an dernier? 26! 
  • Et il y a l’utilisation de l’attaque sans caucus : cela génère environ cinq jeux offensifs supplémentaires par match. La moyenne est à 49,4 jeux par match par rapport à 45 en 2015;
  • Le taux de conversion en deuxième essai est de 48,3 % : du jamais vu;
  • L’an dernier, la moyenne de points marqués par rencontre avait augmenté de 9 %, à 49,2. Cette tendance se maintient, alors que la moyenne de 2016 est de 49,4 jusqu’à présent.

BATAILLE DES REVIREMENTS

  • Les revirements sont en baisse de 10 % comparativement à l’an dernier (4,0 c. 4,5);
  • La tendance de voir les unités défensives marquer des points se poursuit en 2016. Après huit matchs, on compte trois touchés défensifs. À pareille date l’an dernier, on en comptait quatre;
  • L’équipe qui est victime de moins de revirements a gagné dans sept des huit matchs joués jusqu’à présent ;
  • Les équipes qui gagnent enregistrent une moyenne de 1,38 revirement par partie;
  • Les clubs qui ont gagné la bataille du temps de possession ont remporté tous les matchs.

PÉNALITÉS EN BAISSE

  • La moyenne des pénalités par match est de 19. Elle était de 25 à ce stade-ci l’an dernier. Une baisse de 23,5 %;
  • Les entraîneurs-chefs ont lancé leur mouchoir à 16 reprises jusqu’à présent. À ce rythme, il devrait y avoir plus de contestations que l’an dernier (102).

DU SUCCÈS SUR LA ROUTE

  • Jusqu’à présent, six des huit matchs ont été remportés par les visiteurs;
  • La dernière fois que cela s’est produit, en 2003, les équipes à domicile ont répliqué lors de la semaine 3;
  • Après deux semaines, les visiteurs ont déculotté les équipes à domicile : 235 points marqués contre 160;
  • La marge victorieuse moyenne pour les visiteurs est de 15,2 points. Les Lions ont été les meilleurs avec un écart de 25 points contre les Tiger-Cats au Terrain Tim Hortons;
  • La dernière fois que Hamilton avait inscrit moins de trois points à domicile, c’était le 12 août 2006. Toronto avait eu le meilleur 20 à 2.

PAUSE DES TROIS MINUTES

  • La moyenne combinée des cotes d’écoute sur TSN et RDS est en augmentation de 9,8 % par rapport à la moyenne de la saison régulière de 2015;
  • L’augmentation est de 23,1 % dans la tranche d’âge des 18-49;
  • La semaine dernière, pour une deuxième semaine de suite, plus de 100 000 spectateurs ont assisté à un match de la LCF;
  • Les botteurs de la LCF ont réussi 70,6 % de leurs tentatives de placements cette saison. Le taux de réussite était de 82 % en 2015;
  • Le Terrain Tim Hortons affecte les chiffres : cinq des huit tentatives y ont été ratées la semaine dernière;
  • La fiche de Bo Levi Mitchell en carrière est de 29 victoires et sept défaites. Après chacune de ses défaites, Mitchell a mené les siens à la victoire le match suivant;
  • Les équipes de l’Est ont remporté trois des quatre matchs inter division jusqu’à présent

Published with Prezly