Cette semaine dans la LCF – Semaine 3

Cette semaine dans la LCF – Semaine 3

Jeudi 6 juillet 2017 — TORONTO – Bien qu’elle promette d’être des plus divertissantes, la troisième semaine d’activités dans la Ligue canadienne de football (LCF) aura fort à faire pour être aussi captivante que celle de la semaine dernière : le weekend de la fête du Canada a mis en vedette des parties chaudement disputées, nécessitant parfois la prolongation, et de grandioses célébrations à l’occasion du #Canada150.

Le tout s’amorce ce soir alors que les Alouettes accueilleront les Lions à compter de 19 h 30 HE. Montréal sera en quête d’une deuxième victoire au stade Percival-Molson, alors que la Colombie-Britannique tentera de remporter un deuxième match d’affilée sur la route.

Le football du vendredi soir mettra en vedette deux équipes invaincues : les Stampeders de Calgary (1-0-1) rendront visite aux Blue Bombers de Winnipeg (1-0-0) lors du premier match à domicile de ces derniers en 2017. Le botté d’envoi est prévu pour 20 h 30 HE.

Deux matchs sont au calendrier, samedi, dans la LCF. D’abord, les Argonauts de Toronto visitent le ROUGE et NOIR d’Ottawa à 19 h HE. L’attaque devrait être au rendez-vous, puisque les quarts Ricky Ray et Trevor Harris ont tous les deux été nommés joueur de la semaine, présenté par Shaw, depuis le début de la campagne 2017. Puis, à 22 h HE, les Tiger-Cats de Hamilton, reposés à la suite d’un congé, affronteront les Roughriders de la Saskatchewan. Ces deux clubs seront à la recherche de leur premier gain de la saison.

UN DÉBUT DE SAISON SUR DES CHAPEAUX DE ROUES DANS LA LCF

  • Plus de points marqués : Une moyenne de 56,1 points ont été marqués, par match, lors des huit premiers duels de la saison. Il s’agit de la plus haute moyenne depuis 2008 (56,2 points).
  • Moins de pénalités : Il y a 10 % moins de pénalités cette année qu’à pareille date l’an passé.
  • Six des huit matchs en 2017 ont été décidés par un écart de quatre points ou moins.
  • L’écart de points marqués entre les gagnants et les perdants, jusqu’à présent, est de 5,6 points.
  • Les équipes marquent lors de 16 % de leurs séries offensives, soit un touché toutes les six possessions.
  • Les botteurs éprouvent quelques ennuis : Les botteurs ont réussi 75 % de leurs convertis (24 en 32). L’an dernier, ils réussissaient 91 % de leurs convertis.

DE GRANDS JOUEURS, DE GROS JEUX

  • Le joueur de deuxième année des Argonauts DeVier Posey occupe la tête du circuit au chapitre des verges sur des réceptions avec 218. Il a franchi le cap des 100 verges sur des réceptions lors de chaque partie des Torontois jusqu’ici.
  • Weston Dressler des Blue Bombers a obtenu le plus long gain sur des réceptions de sa carrière de 10 saisons dans la LCF lors de la semaine 2, un touché de 87 verges à la suite d’une passe du quart-arrière Matt Nichols en Saskatchewan.
  • Tunde Adeleke des Stampeders et Diontae Spencer du ROUGE et NOIR ont chacun retourné un dégagement pour un touché, lors du même match, au cours de la semaine 2. La dernière fois que deux équipes ont réussi un retour de dégagement pour un touché lors de la même partie remonte au 27 juin 2013, alors que Demond Washington (WPG) et que Tyrone Carrier (MTL) en avaient réussi chacun un.
  • Adeleke est devenu le premier joueur national à retourner un dégagement pour un touché depuis Nic Demski le 6 septembre 2015.
  • Greg Ellingson a été ciblé à 23 reprises jusqu’à présent cette saison – un sommet dans la LCF. Il est suivi par Bryan Burnham, Marquay McDaniel et Posey, qui ont chacun été ciblés 20 fois.

LES SACS EN BAISSE

  • On compte 36 sacs après huit matchs en 2017, soit une moyenne de 4,5 sacs par match. Ainsi, la tendance que l’on observe depuis 2013 se poursuit.
    • 2017 : 4,5
    • 2016 : 4,7
    • 2015 : 5,3
    • 2014 : 5,4
    • 2013 : 5,5
  • Jusqu’à présent, en 2017, aucune équipe n’a réussi à marquer un touché lors d’une série où elle a été victime d’un sac. En 2016, une série sur 16 au cours de laquelle une équipe était victime d’un sac se terminait par un touché.
  • Les Alouettes n’ont été victime d’aucun sac en 2017. La dernière fois qu’une équipe n’a été victime d’aucun sac après deux matchs remonte à 2001 (Hamilton). En 2001, les Tiger-Cats n’avaient été victimes d’aucun sac au cours de leurs quatre premiers matchs.
  • Victor Butler des Argonauts mène la LCF avec quatre sacs. Il a mis de la pression sur le quart-arrière adverse à six reprises, ce qui lui donne également la tête du circuit, à égalité avec Willie Jefferson des Roughriders et DeQuin Evans des Lions.
  • Les Argonauts occupent le premier rang de la Ligue avec neuf sacs. Ils sont suivis par les Lions et les Eskimos, qui en ont réussi cinq chacun.

LES TROIS DERNIÈRES MINUTES DE JEU

  • Le record pour le plus de matchs consécutifs sans subir la défaite pour amorcer le calendrier régulier par un quart-arrière de la LCF est de 18. Ce record appartient à Bo Levi Mitchell des Stampeders.
  • Mike Reilly des Eskimos mène la LCF avec un QUAR (la nouvelle cote d’efficacité de la LCF qui tient compte des résultats offensifs complets de l’attaque d’un club quand le quart est en fonction) de 92,9.
  • Les Lions ont marqué 55 points en deux matchs, et 34 de ces points (62 %) ont été marqués lors des quatrièmes quarts de ces deux parties. Aux quatre coins de la Ligue, seulement 30 % de tous les points marqués en 2017 l’ont été au quatrième quart.
  • Jusqu’à présent, on dénombre 2,9 revirements par match, une baisse comparativement aux 4,3 revirements de l’an dernier, et aux 4,5 revirements de 2015.
  • Les équipes marquent en moyenne 3,7 points par série offensive suivant un revirement, soit une augmentation de 55 % par rapport à l’an dernier (2,4 points).
  • Vendredi, les Blue Bombers tenteront de battre les Stampeders de Calgary, en saison régulière, pour la première fois depuis le 1er novembre 2014 – ils avaient alors gagné 18-13.
  • Il ne manque que 13 attrapés à Nik Lewis pour devenir le quatrième joueur de l’histoire de la LCF à atteindre le plateau des 1000 attrapés en carrière. Comme il attrape en moyenne 4,61 passes par match, il est en voie de devenir le deuxième plus rapide à réussir cet exploit. Seul Terry Vaughn (1006 attrapés en 211 matchs joués, soit une moyenne de 4,77 attrapés par rencontre) a été plus rapide que lui.

LE NOUVEAU COMMISSAIRE EST UN CHAMPION

  • Randy Ambrosie – qui est devenu le 14e commissaire de la LCF hier – sera au stade Percival-Molson de Montréal, ce soir, alors qu’il amorce sa tournée de tous les stades de la Ligue.
  • Au cours de sa carrière de neuf saisons (1985 à 1993), il a disputé 142 matchs de saison régulière, et ce, avec trois clubs : Calgary (34), Toronto (28) et Edmonton (80).
  • Sélectionné au deuxième rang au total du repêchage de 1985 par les Stampeders – tout juste derrière Nick Benjamin, un autre joueur de ligne offensive –, Ambrosie a été échangé aux Argonauts en juillet 1987 en retour d’un choix de deuxième tour lors du repêchage de 1988, puis il a été échangé aux Eskimos en juin 1989 en retour du plaqueur défensif Branko Vincic.
  • Ambrosie a joué neuf rencontres éliminatoires et deux matchs de la Coupe Grey : avec Toronto en 1987 et avec Edmonton en 1993. Il a d’ailleurs remporté la coupe Grey avec les Eskimos.