Cette semaine dans la LCF – Semaine 4

Cette semaine dans la LCF – Semaine 4

Mercredi 12 juillet 2017 — TORONTO – Les affrontements de la semaine 4 devraient être des plus serrés, comme ce fut le cas lors des trois premières semaines d’activités dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Les Argonauts de Toronto, ayant triomphé devant le ROUGE et NOIR – leurs rivaux de division – lors de la semaine 3, seront à Winnipeg jeudi pour affronter les Blue Bombers, en quête d’une première victoire à domicile, à compter de 20 h 30 HE. 

Toujours invaincus en 2017, les Stampeders seront à Montréal, vendredi à 19 h HE, pour se mesurer aux Alouettes. Le football du vendredi soir se poursuivra à 22 h HE, alors que le ROUGE et NOIR cherchera à obtenir sa première victoire de la saison en visitant les Eskimos à Edmonton.

La semaine 4 prendra fin samedi à Hamilton, où les Tiger-Cats amorceront leur calendrier régulier à domicile en accueillant les Lions de la Colombie-Britannique à 19 h 30 HE. Les Lions tenteront de mettre fin à leur voyage dans l’Est du pays avec une fiche parfaite de 3-0.

300 PASSES DE TOUCHÉ : RAY EN COMPAGNIE DE L'ÉLITE

  • Ricky Ray fait désormais partie d’un groupe de joueurs ayant décoché 300 passes de touché ou plus en carrière, à la suite de sa passe de 10 verges vers DeVier Posey samedi soir dernier.
  • Ce groupe comprend Anthony Calvillo (455), Damon Allen (394), Henry Burris (373), Ron Lancaster (333), Matt Dunigan (303) et Ricky Ray (300).
  • Ray a accompli cet exploit en 219 matchs, la troisième séquence la plus rapide de l’histoire : Matt Dunigan y est parvenu en 191 matchs, et Henry Burris y est parvenu en 209 matchs.
  • Quelque 66 joueurs différents ont capté des passes de touché décochées par Ricky Ray. Dans le top 5, on retrouve Jason Tucker (42), Fred Stamps (26), Jason Barnes (24), Ed Hervey (18) et Chad Owens (14).

SOLOMON LE ROI DES PLAQUÉS

  • Dans la victoire de 23-16 des Lions aux dépens des Alouettes, le secondeur Solomon Elimimian a réussi 15 plaqués défensifs pour battre un record d’équipe en Colombie-Britannique – un record qu’il détenait déjà et qu’il avait établi l’an dernier.
  • Seulement cinq joueurs dans l’histoire de la LCF ont réussi au moins 15 plaqués (défensifs et sur les unités spéciales) au cours d’une même rencontre :
    • Reggie Hunt – 18 plaqués (16 plaqués défensifs, 2 plaqués sur les unités spéciales) le 10/07/03
    • Calvin Tiggle – 15 plaqués (15 plaqués défensifs, 0 plaqué sur les unités spéciales) le 19/08/99
    • Willie Fells – 15 plaqués (11 plaqués défensifs, 4 plaqués sur les unités spéciales) le 28/06/02
    • Ian Wild – 15 plaqués (14 plaqués défensifs, 1 plaqué sur les unités spéciales) le 22/08/14
    • Solomon Elimimian – 15 plaqués (15 plaqués défensifs, 0 plaqué sur les unités spéciales) le 06/07/17
  • Depuis ses débuts dans la LCF en 2010, Elimimian compte 15 matchs de 10 plaqués ou plus.
  • Elimimian, qui mène la LCF avec 29 plaqués en 2017, compte désormais 634 plaqués en carrière, ce qui lui permet d’occuper le 17e rang de l’histoire de la Ligue à ce chapitre.

BO SAIT COMMENT GAGNER

  • Bo Levi Mitchell continue de mettre la barre haute pour les quarts. Il n’a pas connu la défaite, en saison régulière, au cours de ses 19 derniers matchs (17-0-2 au cours de cette période).
  • Seulement cinq quarts ont connu des séquences de 11 matchs ou plus sans défaite : Warren Moon (13), Kenny Ploen (12 à deux reprises), Ron Lancaster (11) et Doug Flutie (11).
  • La fiche de Mitchell, comme partant, est de 45-7-2 (.852), loin devant la fiche de 94-32 de Doug Flutie (.746).

EXCELLENT DÉPART POUR BUTLER

  • À ses trois premiers matchs dans la LCF, Victor Butler a réussi sept sacs.
  • Butler compte ainsi autant de sacs que les Stampeders de Calgary, qui occupent le deuxième rang de la Ligue, cette saison, avec un total de sept.
  • Son rythme de 2,33 sacs par match est le meilleur depuis 2005, alors que Brent Johnson des Lions avait réussi six sacs à ses trois premiers matchs. Johnson avait terminé l’année avec 17 sacs – le plus haut total pour un joueur canadien.
  • Durant la saison 1999, Elfrid Payton des Alouettes avait réussi huit sacs en trois matchs, alors que Joe Montford en avait réussi sept pour les Tiger-Cats. Montford avait terminé l’année avec le deuxième plus haut total de sacs réussis au cours d’une même saison (26).
  • Les Argonauts occupent le premier rang de la LCF avec 14 sacs, et quatre de leurs joueurs en comptent plus d’un : Butler (7), Shawn Lemon (2), Cleyon Laing (2) et Jeffrey Finley (2).
  • Aucune équipe n’a été capable de terminer une série offensive par un touché après avoir été victime d’un sac cette saison.

APRÈS TROIS SEMAINES, LES PÉNALITÉS SONT EN BAISSE

  • En moyenne, après 12 parties, quelque 52,9 points sont marqués par match. Il s’agit d’une moyenne identique à celle de 2016, soit une augmentation de 16 % par rapport à 2015.
  • Quelque 67 % des matchs, cette saison, ont été décidés lors des trois dernières minutes de jeu, et 58 % des rencontres ont été décidés par un écart de quatre points ou moins.
  • L’an dernier, pour la première fois depuis 1981, les équipes évoluant à l’étranger ont remporté plus de matchs que celles évoluant à domicile. Cette tendance se poursuit jusqu’à présent en 2017 : les clubs jouant à l’étranger montrent une fiche de 6-5-1.
  • En moyenne, chaque match dure 2 heures 49 minutes, soit la plus petite moyenne au cours des cinq dernières années.
  • En moyenne, quelque 150 verges au sol sont gagnées par match. Les verges par la course correspondent à 19 % de toutes les verges gagnées par match (verges au sol et verges par la passe) cette saison. Il s’agit de la plus petite proportion de l’histoire de la LCF.
  • Les 10 attrapés pour 210 verges de S.J. Green lors de la semaine 3 constituent un sommet personnel. Il est devenu le huitième joueur de l’histoire des Argonauts à amasser plus de 200 au cours d’un même match, joignant un groupe constitué de Terry Greer, Pernell Moore, Paul Masotti, Manny Hazard, Derrell Mitchell, Darrell K. Smith et David Williams.
  • Green n’a besoin que de sept verges supplémentaires pour atteindre le plateau des 7000 verges en carrière, et que de 53 verges pour se hisser parmi le top 50 de l’histoire de la LCF en ce qui a trait aux verges sur des réceptions.
  • Sean Whyte et Justin Medlock ont tous les deux réussi leurs 24 derniers placements. Ils sont à égalité pour la sixième plus longue séquence du genre de l’histoire du circuit.
  • Nik Lewis des Alouettes n’a besoin que de huit attrapés pour franchir le cap des 1000 attrapés en carrière. Il n’est aussi qu’à 21 verges de dépasser Ben Cahoon au sixième rang de l’histoire de la LCF pour les verges sur des réceptions.
  • Le quart-arrière des Roughriders Kevin Glenn a montré le meilleur QUAR la semaine dernière (97,6). Mike Reilly des Eskimos possède le meilleur QUAR après deux matchs (92,9).

EN TERMINANT

  • Le ROUGE et NOIR, même s’il n’a toujours pas goûté à la victoire en 2017, possède la deuxième meilleure moyenne de points marqués de la Ligue cette saison (31,7 points par match).
  • Les Eskimos d’Edmonton, en 2003, sont la dernière équipe à avoir remporté la Coupe Grey et à ne pas avoir été en mesure de signer une victoire lors de leurs trois premiers matchs la saison suivante. Ils avaient amorcé l’année avec un dossier de 0-3.