Cette semaine dans la LCF – Semaine 5

Cette semaine dans la LCF – Semaine 5

Mardi 18 juillet 2017 — TORONTO – La semaine 5 offrira un bonus aux amateurs de la LCF, puisque cinq parties sont au calendrier, dont un rare affrontement du lundi soir.

Mercredi, le ROUGE et NOIR d’Ottawa cherchera à savourer une première victoire cette saison lorsqu’il accueillera les Alouettes de Montréal à 19 h 30 HE.

Jeudi, à compter de 19 h 30 HE, les Eskimos d’Edmonton – jusqu’ici invaincus – affronteront les Tiger-Cats à Hamilton, qui voudront remporter un premier match en 2017. 

Ayant remporté leurs trois derniers matchs, les Lions de la Colombie-Britannique seront de retour au BC Place, vendredi, pour disputer la victoire aux Blue Bombers de Winnipeg. Le botté d’envoi de ce duel est prévu pour 22 h HE.

Samedi, dès 21 h HE, les Stampeders de Calgary fouleront pour la première fois la surface du nouveau Mosaic Stadium. Les Roughriders de la Saskatchewan, qui ont profité d’un congé la semaine passée, voudront remporter un deuxième match d’affilée à l’intérieur de leur nouveau domicile.

Enfin, lundi prochain à 19 h 30 HE, le ROUGE et NOIR d’Ottawa sera au BMO Field afin de venger son revers de la semaine 3 aux mains des Argonauts de Toronto. De nombreux invités de marque seront présents, puisque les Argos célèbreront le 20e anniversaire des équipes championnes de la Coupe Grey de 1996 et 1997.

SAUTER DANS LA MÊLÉE SANS AVERTISSEMENT? AUCUN PROBLÈME!

  • Le Joueur par excellence de la LCF en 2011, Travis Lulay, a établi un record du circuit pour un quart-arrière s’amenant en relève d’un partant, samedi dernier, à Hamilton.
  • Envoyé dans la mêlée pour remplacer Jonathon Jennings – blessé lors des premières minutes de la rencontre –, Lulay a amassé 436 verges par la passe, soit un sommet personnel et un record de la LCF pour un quart-arrière s’amenant en relève d’un partant.
  • Lulay a complété 80,6 % de ses passes, il a décoché trois passes de touché, et il a inscrit un majeur au sol.
  • Mike Kerrigan des Tiger-Cats était le détenteur du record avant Lulay. Kerrigan avait récolté 408 verges en 1987.
  • Le record chez les Lions appartenait à Tim Cowan, alors qu’il avait gagné 386 verges en 1985.
  • Plus de verges par la passe pour un quart-arrière s’amenant en relève d’un partant :
    • Travis Lulay, C.-B., 2017 – 436
    • Mike Kerrigan, HAM, 1987 – 408
    • Joe Barnes, TOR, 1983 – 400
    • Rich Worman, CGY, 1987 – 388
    • Tim Cowan, C.-B., 1985 – 386

DES RETOURS À COUPER LE SOUFFLE

  • Martese Jackson des Argonauts a cumulé 339 verges combinées sur des retours de botté (148 verges sur des retours de botté de dégagement et 191 verges sur des retours de botté d’envoi). Il s’agit du total le plus élevé pour un joueur des Argos depuis Bashir Levingston en 2005 (345 verges).
  • Les 339 verges de Jackson sur des retours de botté au cours d’un même match lui permettent d’occuper le quatrième rang de l’histoire de la LCF à ce chapitre, derrière Larry Taylor (428 verges), Bashir Levingston (345 verges) et Marcus Thigpen (340 verges).
  • Ryan Lankford des Blue Bombers a retourné sur 105 verges pour le touché le premier botté d’envoi de la rencontre opposant Toronto à Winnipeg jeudi dernier. 
  • La dernière fois que le premier botté d’envoi d’un match avait été retourné pour un touché remonte au 2 juillet 2010, alors que Marcus Thigpen des Tiger-Cats en avait retourné un sur 93 verges.
  • C’est la deuxième fois en quatre semaines que deux adversaires retournent un botté pour un touché au cours d’un même match. C’était aussi arrivé lors de la semaine 2 lors d’une partie entre Ottawa et Calgary.
  • En quatre semaines, on compte quatre retours de botté pour des touchés : Diontae Spencer du ROUGE et NOIR (retour de dégagement de 96 verges contre Calgary), Tunde Adeleke des Stampeders (retour de dégagement de 71 verges contre Ottawa), Ryan Lankford des Blue Bombers (retour de botté d’envoi de 105 verges contre Toronto) et Martese Jackson des Argonauts (retour de dégagement de 78 verges contre Winnipeg).
  • Cette saison, on dénombre 17 « gros jeux » sur des retours de botté (retour de 30 verges ou plus à la suite d’un dégagement ou d’un placement raté OU retour de 40 verges ou plus à la suite d’un botté d’envoi). Ottawa, la Saskatchewan, Toronto et Winnipeg en comptent trois chacune. La Colombie-Britannique et Hamilton n’en comptent aucun.

CONTESTATIONS

  • Il n’y a eu que sept contestations lors de la semaine 4 – le plus petit nombre au cours d’une même semaine cette saison.
  • Cette année, le nombre moyen de contestations par match est de 2,00. L’an passé, il était de 2,22.
  • La Colombie-Britannique est l’équipe qui compte le plus contestations cette année avec six; à l’inverse, Hamilton n’en compte aucune cette saison.
  • Ottawa possède le meilleur taux de succès (.750), alors que Montréal possède le pire (.333).
  • Des 32 contestations, 18 ont amené les officiels à changer leur décision (56 %).
  • Des 24 contestations reliées à une pénalité cette année, 10 étaient reliées à une pénalité d’obstruction contre un receveur et neuf à une pénalité de contact illégal à l’endroit d’un receveur.

EN RAFALE

  • Justin Medlock des Blue Bombers a porté son total de placements réussis consécutifs à 28, à la suite d’une performance de quatre en quatre contre les Argonauts. Medlock a notamment réussi un placement de 55 verges, ce qui égale un record cette saison. La séquence actuelle de Medlock est bonne pour le quatrième rang de l’histoire de la Ligue, à égalité avec David Ridgway et Chris Milo.
  • La séquence de placements réussis consécutifs de Sean Whyte des Eskimos a pris fin à 25, soit la septième plus longue séquence du genre de l’histoire de la LCF, et un record d’équipe à Edmonton.
  • Nik Lewis des Alouettes continue de s’approcher du plateau des 1000 attrapés en carrière. À la suite de sa performance de trois attrapés contre Calgary, Lewis n’a besoin que de cinq autres réceptions pour devenir le quatrième joueur de l’histoire de la Ligue à atteindre ce plateau.
  • Ricky Ray est le seul quart-arrière cette saison à avoir amassé au moins 300 verges lors de chacun de ses matchs (506 verges lors de la semaine 1, 323 verges lors de la semaine 2, 366 verges lors de la semaine 3 et 330 verges lors de la semaine 4). 
  • Si Ray maintient ce rythme, il pourrait établir un record de la LCF avec 6881 verges par la passe cette saison. Le record actuel appartient à Doug Flutie (6619 verges en 1991).
  • Quelque 11 parties cette saison ont été décidées par un écart de huit points ou moins.
  • La durée moyenne des matchs a chuté de deux minutes (2 heures 49 minutes), et on compte en moyenne 155 jeux par rencontre.
  • En moyenne, 15,5 pénalités ont été décernées, par match, lors de la semaine 4 – le plus petit total jusqu’à présent cette saison.
  • Une équipe victime d’un sac lors d’une séquence en attaque n’a jamais terminé celle-ci en marquant un touché jusqu’à présent cette saison (0 en 63).
  • Une équipe marque un touché lors de 19 % des séries offensives au cours desquelles elle n’accorde aucun sac.
  • Les Alouettes ont finalement accordé un sac en 2017. Lors de la semaine 4, James Vaughters et Micah Johnson des Stampeders ont été capables de plaquer Darian Durant derrière sa ligne de mêlée.