Cette semaine dans la LCF - Semaine 6

Cette semaine dans la LCF - Semaine 6

Mercredi 26 juillet 2017 — TORONTO – Le premier quart de la campagne étant désormais chose du passé, la semaine 6 s’amorce avec un match opposant les Alouettes de Montréal aux Blue Bombers de Winnipeg, jeudi, à compter de 20 h 30 HE.

Puis, avec le premier rang de la division Ouest à l’enjeu, les Lions de la Colombie-Britannique chercheront à venger leur revers de la semaine 1 aux mains des Eskimos d’Edmonton, qui eux tenteront de porter à cinq leur série de matchs sans défaite. Le botté d’envoi de cette partie est prévu pour 21 h 30 HE.

Enfin, la semaine 6 se terminera samedi, alors que deux rencontres sont au calendrier. D’abord, les Argonauts de Toronto disputeront la victoire aux Roughriders de la Saskatchewan au nouveau Mosaic Stadium de Regina dès 18 h 30 HE. Ensuite, les Stampeders de Calgary accueilleront les Tiger-Cats de Hamilton à compter de 21 h 30 HE.

LE CLUB DES 50 000 VERGES PAR LA PASSE

  • Kevin Glenn des Roughriders est devenu seulement le septième quart-arrière de l’histoire de la LCF à atteindre le plateau des 50 000 verges par la passe. Anthony Calvillo (79 816), Damon Allen (72 381), Henry Burris (63 639), Ricky Ray (56 779), Danny McManus (53 225) et Ron Lancaster (50,535) sont les autres.
  • Glenn a eu besoin de 273 matchs – dont 195 départs – pour y parvenir.
  • Glenn compte maintenant 50 087 verges par la passe, et il ne lui manque que 448 verges pour s’emparer du sixième rang de l’histoire du circuit à ce chapitre, un échelon occupé par Ron Lancaster.
  • Glenn occupe le huitième rang de l’histoire de la Ligue en ce qui a trait aux passes de touché avec 275. Il ne lui en manque que neuf pour égaler le total de Tracy Ham (284) en septième position.

1000 ATTRAPÉS

  • Nik Lewis des Alouettes a capté sa 1000e passe en carrière en début de seconde mi-temps mercredi dernier à Ottawa. 
  • Il en compte désormais 1003, soit 26 de moins que Geroy Simon (1029), 14 de moins que Ben Cahoon (1017) et trois de moins que Terry Vaughn (1006).
  • Lewis a eu besoin de 217 matchs pour accomplir cet exploit, devenant ainsi le deuxième joueur le plus rapide à y parvenir :
    • Terry Vaughn – 208 matchs 
    • Nik Lewis – 217 matchs
    • Ben Cahoon – 219 matchs
    • Geroy Simon – 227 matchs
  • Au total, en carrière, Lewis compte 1003 attrapés, 13 387 verges et 71 touchés sur des réceptions, et 30 matchs de 100 verges ou plus sur des réceptions.
  • Le prochain meneur chez les joueurs actifs pour les attrapés en carrière est Weston Dressler des Blue Bombers, qui en compte 640 – un total bon pour le 17e rang de l’histoire de la LCF, et cinq de moins que Travis Moore (645) au 16e rang.

HUGHES LE MAÎTRE DES SACS

  • On croyait voir le Charleston Hughes des beaux jours, samedi dernier, contre les Roughriders. Le vétéran des Stampeders a réussi trois sacs, portant son total à quatre cette saison et à 92 en carrière.
  • Hughes occupe le 13e rang de l’histoire de la LCF en ce qui a trait aux sacs, et il ne lui en manque que quatre pour s’emparer de la 12e position, présentement occupée par Mike Walker (95,5 sacs).
  • On retrouve quatre joueurs actifs au sein du top 33 des joueurs comptant le plus de sacs en carrière dans la LCF :
    • 8e – John Bowman (MTL) – 113 sacs
    • 13e – Charleston Hughes (CGY) – 92 sacs
    • 23e – Odell Willis (EDM) – 81 sacs
    • 33e – John Chick (HAM) – 68 sacs
  • Micah Johnson des Stampeders et Victor Butler des Argonauts sont les seuls deux autres joueurs à avoir réussi trois sacs au cours d’une même partie en 2017.
  • On dénombre 591 séries offensives jusqu’ici cette saison. Les équipes ont accordé 81 sacs au cours de ces séquences en attaque, et aucune d’entre elles n’est parvenue à marquer un touché après avoir été victime d’un sac.
  • Le pourcentage de séries offensives se terminant par un touché quand un club n’accorde aucun sac est de 20 %.
  • Lors des 34 derniers matchs de la LCF – incluant des parties de l’an dernier –, une équipe est parvenue à terminer une séquence en attaque au cours de laquelle elle a été victime d’un sac par un touché seulement deux fois. Les deux clubs qui y sont parvenus sont les Roughriders et les Alouettes.

UN RYTHME RECORD

  • Ricky Ray des Argonauts est en voie d’amasser 6826 verges par la passe cette saison, ce qui constituerait un record de la LCF – Doug Flutie détient actuellement le record (6619 verges en 1991).
  • Contre le ROUGE et NOIR, Ray a connu un cinquième match de suite avec 300 verges ou plus par la passe. Jusqu’à présent, en 2017, Ray a récolté, par la passe, 506 verges, 323 verges, 366 verges, 330 verges et 367 verges.
  • Doug Flutie possède le record pour le plus de matchs de 300 verges ou plus par la passe au cours d’une même saison (14 matchs, en 1991, avec les Stampeders). L’an dernier, Mike Reilly des Eskimos avait mené le circuit avec 12.
  • Ray compte maintenant 83 matchs de 300 verges ou plus par la passe en carrière, un total bon pour le troisième rang de l’histoire de la LCF, derrière Anthony Calvillo (125) et Henry Burris (93).
  • Ray a complété 40 passes contre le ROUGE et NOIR lundi dernier, un total bon pour le cinquième rang de l’histoire de la Ligue, derrière Henry Burris (45) en 2015, Anthony Calvillo (44) en 2008, Dieter Brock (41) en 1981, et Kent Austin (41) en 1993 et (40) en 1992.
  • Il occupe désormais le premier rang de l’histoire du circuit pour le pourcentage de passes complétées avec 68,0 %.
  • C’était la deuxième fois de sa carrière, lundi passé, qu’il tentait 50 passes ou plus lors d’un match. Il avait préalablement tenté 56 passes le 20 août 2005, contre les Argonauts, alors qu’il évoluait avec les Eskimos.

EN RAFALE

  • Brad Sinopoli du ROUGE et NOIR a capté au moins une passe lors de 42 matchs consécutifs. Il a attrapé au moins une passe lors de tous les matchs qu’il a disputés avec Ottawa depuis qu’il s’est joint à l’équipe en 2015.
  • Le 21 juillet, les Lions ont battu les Blue Bombers après avoir effacé un déficit de 15 points. Il s’agit de la plus importante remontée lors des 57 derniers matchs, soit depuis un duel entre les Tiger-Cats et les Argonauts, l’an dernier, lors de la fête du Travail (Hamilton avait alors effacé un déficit de 20 points pour l’emporter).
  • Quelque 15 des 21 matchs disputés jusqu’à présent cette année ont été décidés dans les trois dernières minutes de jeu. L’écart de points moyen entre les équipes gagnantes et les équipes perdantes est présentement le plus bas de l’histoire de la LCF (7,2 points). Le ROUGE et NOIR a notamment vu cinq de ses six parties jusqu’ici se décider par un écart de quatre points ou moins.
  • Quelque 11 des 21 matchs disputés jusqu’à présent cette année ont été décidés par un écart de quatre points ou moins.
  • La moyenne de 15,9 pénalités par match, en 2017, est la plus basse depuis la saison 2013.
  • Le pourcentage de placements réussis, en 2017, est de 86,4 %, le plus haut de l’histoire de la Ligue. Sergio Castillo est parfait en neuf tentatives cette année. Lirim Hajrullahu mène le circuit avec 67 points marqués. Il est en voie de réussir 68 placements cette saison, ce qui établirait un record de la LCF; Justin Medlock en avait réussi 60 en 2016.
  • Les botteurs ont tenté huit placements de 50 verges ou plus en 2017, et ils en ont réussi cinq.
  • Jeremiah Johnson des Lions mène la Ligue avec six touchés, et il est le seul joueur à avoir marqué au moins un touché lors de chacun des matchs de son équipe cette saison. Le Canadien Terry Evanshen détient le record de la Ligue avec 10 matchs consécutifs avec au moins un touché.
  • Mitl Stegall possède cependant le record du circuit (huit) pour le nombre de matchs consécutifs avec au moins un touché au cours de la même campagne.
  • Le quart-arrière des Lions Travis Lulay affiche le meilleur QUAR cette saison (95,8).