Cette semaine dans la LCF – Semaine 7

Cette semaine dans la LCF – Semaine 7

Statistiques, tendances et faits intéressants pour la semaine 7.

Mercredi 3 août 2016 — Le mois d’août annonce le début de la septième semaine d’action dans la Ligue canadienne de football (LCF). Ce soir, les Tiger-Cats de Hamilton rendent visite aux Blue Bombers à Winnipeg. De retour d’une semaine de congé, les Ticats espèrent conserver leur fiche parfaite de 3-0 sur la route, au Investors Group Field. De leurs côtés, les Bombers sont à la recherche d’une deuxième victoire de suite avec Matt Nichols comme quart partant.

Jeudi, les Alouettes de Montréal, qui ont refait le plein de confiance la semaine dernière, recevront des Lions de la Colombie-Britannique qui viennent de perdre un match chaudement disputé ayant nécessité une prolongation. Dans le cadre du deuxième match présenté jeudi soir, les tombeurs des Lions, les Stampeders de Calgary, affronteront les Roughriders de la Saskatchewan au McMahon Stadium.

La semaine 7 se terminera samedi avec deux des meilleures attaques de la Ligue en ce moment : les Eskimos d’Edmonton seront les visiteurs à la Place TD pour y affronter le ROUGE et NOIR.

 

Bo sait comment gagner

  • Avec la victoire des Stampeders, acquise à la suite d’une spectaculaire remontée qui a forcé une prolongation, Bo Levi Mitchell a porté sa fiche à 31-7-1;
  • Au cours de ses 39 matchs, Mitchell présente un taux de victoires de ,808. Il s’agit d’un record de la LCF;
  • La victoire a permis aux Stampeders de s’emparer du premier rang dans l’Ouest;
  • Au deuxième quart, Mitchell a réussi une passe en direction de Greg Wilson. Le jeu de 75 verges pour un touché a prolongé la séquence de matchs avec au moins une passe de touché de Mitchell à 20;
  • Il s’agit d’un record d’équipe et de la sixième plus longue séquence du genre dans l’histoire de la LCF :

Sam Etcheverry 1954-56  (34)

Travis Lulay 2011-12  (26)

Anthony Calvillo 2012-13  (23)

Doug Flutie 1996-97  (21)

Anthony Calvillo 2012-13  (21)

Bo Levi Mitchell 2015-16  (20)

  • Mitchell a terminé la rencontre avec trois passes de touché et est présentement à égalité avec Mike Reilly au premier rang à ce chapitre (11).

 

300 verges par la passe : la nouvelle norme?

  • À ce stade-ci de la saison, les matchs présentent une moyenne de 639 verges par la passe;
  • Mike Reilly des Eskimos est sur une lancée en matière de matchs avec au moins 300 verges de gains par la passe;
  • Dans la défaite de son club face aux Blue Bombers, Reilly a amassé 346 verges, portant sa séquence de matchs avec au moins 300 verges de gains aériens à huit;
  • Reilly est à un match d’égaler le record établi par Sam Etcheverry en 1956. Kent Austin a égalé ce record en 1991;
  • Edmonton affronte Ottawa cette semaine. Le ROUGE et NOIR concède en moyenne 329 verges par la passe depuis le début de la saison;
  • Au total, les quarts de la LCF ont franchi le cap des 300 verges par la passe dans un match à 25 reprises en 2016. À ce rythme, ils doubleront le résultat de l’an dernier (40);
  • Lors de la semaine 6, la moyenne de verges par la passe par rencontre a été de 747 verges;
  • Matt Nichols, Mike Reilly, Logan Kilgore, Bo Levi Mitchell et Jonathon Jennings ont tous amassé au moins 300 verges par la passe la semaine dernière. Kevin Glenn des Alouettes a pour sa part terminer son match de la semaine 6 avec une récolte de 299 verges par la passe;
  • Ces statistiques ne sont pas surprenantes lorsqu’on regarde les choix des stratégies offensives des équipes : le jeu au sol ne représente que 29,3 % des jeux, le taux le plus bas de l’histoire de la LCF.

 

Plus de points, moins de mouchoirs

  • 225 points ont été marqués lors de la semaine 6, pour une moyenne de 56,3 points par rencontre;
  • Cette moyenne est de 52,3 points par match depuis le début de la saison. C’est trois points de plus que l’an dernier (plus-6 %) et une différence de plus d’un touché par rapport à 2014 (plus-14 %);
  • Les pénalités ont été à leur plus bas total en 2016 la semaine dernière : 17 pénalités par rencontre. Cette moyenne hebdomadaire est la deuxième plus basse des trois dernières années;
  • La moyenne de pénalités par rencontre cette saison est de 19,67/partie. C’est 25 % de moins que l’an dernier à pareille date.

 

En rafale

  • Le match entre les Lions et les Stampeders était le 96e match de saison régulière à nécessiter une prolongation. Il s’agit du quatrième match en prolongation de la saison 2016;
  • Le record est de huit, établi en 1992 et égalé en 2002. À ce rythme, le record sera battu en 2016;
  • Le tiers des parties disputées cette saison se sont terminées avec un écart de quatre points ou moins;
  • L’issue de 58 % des matchs a été déterminée dans les trois dernières minutes de jeu;  
  • Le spécialiste des retours des Lions Chris Rainey a ouvert la marque vendredi soir contre Calgary avec un retour de dégagement de 95 verges. Il compte cinq retours pour des touchés en carrière, dont deux cette saison;
  • Dans le match du 25 juillet opposant Montréal à Toronto, Bear Woods a réussi 13 plaqués. Il s’agit d’un record cette saison. Cela égale le record d’équipe des Alouettes, établi par Chip Cox;
  • Lors de la semaine 6, les botteurs de la LCF ont réussi 92 % de leurs tentatives de placements (23/25);
  • Les clubs qui tiraient de l’arrière à la fin du troisième quart ont mérité la victoire sept fois en 21 matchs;
  • La remontée victorieuse des Stampeders, qui tiraient de l’arrière par 15 points face aux Lions vendredi, était la septième du genre cette saison. En effet, il s’agissait d’une septième fois cette saison qu’un club tirait de l’arrière par 10 points ou plus et trouvait la façon de remporter le match;
  • La victoire de Winnipeg à Edmonton la semaine dernière était la première du club depuis juillet 2006. Ceci mettait fin à une séquence de neuf défaites au stade du Commonwealth;
  • Les revirements se font rares : la moyenne est à 4,24 par match en 2016;
  • Les clubs visiteurs n’ont remporté que deux des quatre parties lors de la semaine 6, mais leur fiche combinée est de 16-7-1 cette saison;
  • Dans les matchs interdivision, l’Est a l’avantage cette saison, avec une fiche de 6-3-1;
  • Les Alouettes se classent au premier rang pour les points alloués par match (21,2). Ils se classent au neuvième rang pour les points marqués (20,0). Un seul club de la LCF a terminé une saison au premier rang pour les points alloués et au dernier rang pour les points marqués : les Blue Bombers en 1990. Cela n’a jamais été réalisé dans une ligue à neuf équipes;
  • Avec quatre plaqués sur les unités spéciales cette saison, Jason Arakgi a porté son total en carrière à 180. Il est à quatre du record de la LCF détenu par Wade Miller (184);
  • Le receveur Nik Lewis des Alouettes a besoin de 28 verges sur des réceptions pour passer devant de l’ancien des Roughriders Don Narcisse (12 366) et ainsi occuper le huitième rang dans l’histoire de la LCF;
  • Les Alouettes ont permis à leurs adversaires d’amorcer des séquences offensives dans leur territoire à seulement sept reprises cette saison. C’est le plus bas total dans la Ligue. Et la défense n’a toujours pas accordé de touché dans cette situation.