Cette semaine dans la LCF - Semaine 9

Cette semaine dans la LCF - Semaine 9

Mercredi 16 août 2017 — TORONTO – La semaine 9 s’amorce jeudi dans la LCF avec la présentation d’un affrontement entre deux équipes de l’Ouest. Edmonton, avec ses sept victoires consécutives pour amorcer la saison, se rendra à Winnipeg pour y affronter les Blue Bombers. Ces derniers viennent de remporter leurs trois derniers matchs. Le botté d’envoi est prévu à 20 h30 HE.

Un programme double est présenté vendredi soir. Tout d’abord, le ROUGE et NOIR d’Ottawa rendra visite aux Tiger-Cats à Hamilton à 19 h 30 HE. La deuxième rencontre mettre aux prises les Lions de la Colombie-Britannique et les Stampeders de Calgary à Vancouver. Ce match débutera à 22 h 30 HE.

Finalement, les Alouettes de Montréal seront à Toronto pour y affronter les Argonauts. Il s’agit du deuxième match d’une série aller-retour entre les deux équipes. Montréal a remporté le premier affrontement la semaine dernière.

TOUTE UNE PERFORMANCE DE GAINEY

  • À sa septième partie de la saison, Ed Gainey a réussi quatre interceptions en 46 minutes de jeu, un record d’équipe en Saskatchewan.
  • L’ancien de l’Université Appalachian State est devenu le neuvième joueur dans l’histoire de la LCF à réussir au moins quatre interceptions dans un match.
  • Gainey était à une interception d’égaler le record de la LCF détenu par l’ancien des Blue Bombers de Winnipeg Rod Hill. Ce dernier avait réussi cinq interceptions contre Hamilton le 9 septembre 1990.
  • La dernière fois qu’un joueur a réussi exactement quatre interceptions, c’était en 1986. Terry Irvin des Alouettes de Montréal avait réussi l’exploit le 2 novembre. Étrangement, deux autres joueurs ont réussi quatre interceptions cette même année : Less Browne et Chris Sigler.
  • En plus de ses quatre interceptions, Gainey a récupéré un échappé, pour un total de cinq revirements dans le match. Il est le deuxième joueur dans l’histoire à atteindre ce total lors d’une même partie (Rod Hill est l’autre, avec ses cinq interceptions).

CALME SOUS LA PRESSION ET L’ATTAQUE AÉRIENNE

  • Depuis 2015, seulement deux quarts cumulent au moins dix matchs au cours desquels ils ont orchestré une séquence offensive permettant de gagner le match alors que leur équipe tirait de l’arrière ou était à égalité au quatrième quart : Mike Reilly (12) et Matt Nichols (10). Au cours de la même période, Trevor Harris s’est retrouvé dans cette position à huit reprises et Bo Levi Mitchell, à sept reprises (fait à noter : Calgary a rarement tiré de l’arrière au quatrième quart depuis deux ans).
  • Cette saison, Reilly a piloté de telles séries offensives victorieuses à quatre reprises. Nichols est tout juste derrière avec trois.
  • En dépit du fait qu’il ait raté le match de la semaine dernière en raison d’une blessure, le quart des Argonauts de Toronto Ricky Ray est toujours le meneur dans la LCF pour les passes complétées d’au moins 20 verges (25).
  • Derrière Ray se trouvent les deux quarts des équipes albertaines : Mike Reilly en compte 23 et Bo Levi Mitchell en compte 20.
  • Le taux de succès sur les longues passes (20 verges ou plus) revient au quart des Alouettes, Darian Durant, avec 59,3 %. Suivent respectivement Travis Lulay (57,1 %) et Mike Reilly (51,2 %).
  • Quand vient le temps de tenter des passes de plus de 20 verges, les Lions ont le plus grand nombre de passes captées, mais aussi le plus d’interceptions (sept) et seulement quatre touchés.
  • Calgary dispose du meilleur ratio touchés/interceptions (8/0), suivi par Winnipeg (7/1).
  • Au total, 404 passes d’au moins 20 verges ont été tentées jusqu’à présent cette saison. Quelque 42,8 % de ces passes ont été captées, et 17 % de ces passes captées l’ont été pour des touchés.

RECORDS ET STATISTIQUES

  • Nik Lewis a capté trois passes la semaine dernière contre Toronto pour porter son total en carrière à 1014. Lewis est à trois réceptions d’égaler Ben Cahoon (1017) au deuxième rang et à 16 réceptions de s’emparer record de Geroy Simon (1029).
  • Edmonton est toujours invaincu cette saison en sept parties. Il s’agit de la dixième fois qu’un club amorce une saison sans connaître la défaite à ses sept premières sorties. Si le club bat Winnipeg cette semaine, il deviendrait le cinquième à amorcer une saison avec une fiche de 8-0.
  • Bo Levi Mitchell est à deux victoires du plateau des 50 en carrière. Sa fiche comme partant est de 48-8-2.
  • À ses deux premières saisons comme entraîneur-chef, Dave Dickenson des Stampeders a une fiche de 20-3-2 (0,840). Lors de ses deux premières saisons, Frank Ivy avait une fiche de 25-7 (0,781), dont une fiche de 14-2 à sa deuxième saison avec Edmonton. D’autres bons départs comme entraîneur-chef dans la LCF : Bud Grant (25-7 en 1957-1958 avec Winnipeg), Don Matthews (23-8-1 en 1983-1984 avec C.-B.), Ralph Sazio (20-7-1 en 1963-1964 avec Hamilton) and Marc Trestman (26-10 avec Montreal en 2008-2009).

EN RAFALE

  • Le ROUGE et NOIR est le seul club de la LCF à avoir vu l’issue de ses huit premiers matchs d’une saison décidée par sept points ou moins. La fiche cumulative des équipes affrontées par Ottawa est de 38-18-2 (0,672).
  • Kevin Glenn et Trevor Harris réussissent, en moyenne, deux passes de touché par match. À ce rythme, ils en accumuleraient 36 chacun, soit des records personnels pour les deux hommes.
  • Andrew Harris des Blue Bombers de Winnipeg a récolté 107 verges en 14 courses (7,6 verges/course) la semaine dernière. Il s’agissait d’un premier match d’au moins 100 verges de gains pour le demi offensif cette saison. Il est le sixième joueur à connaître un match d’au moins 100 verges (Andrew Harris, Cameron Marshall, Jerome Messam, LaDarius Perkins, Travon Van et John White). Aucun joueur n’a connu plus d’un match de 100 verges au sol cette saison.
  • Harris est en voie d’amasser 1003 verges par la course et 872 verges sur des réceptions. Il deviendrait le deuxième joueur à récolter au moins 1000 verges au sol et au moins 800 verges sur des réceptions dans une même saison depuis Robert Drummond en 1997 avec Toronto (1134 verges au sol, 840 verges sur des réceptions).
  • Semaine de congé : La fiche des équipes qui reviennent d’une semaine de congé cette saison est de 3-3. C’est le cas de Calgary cette semaine, qui reprend l’action contre la Colombie-Britannique.
  • Les Stampeders semblent avoir trouvé la recette pour bien gérer ces semaines de congé. Depuis 2005, le club connaît une séquence de 14 victoires au retour d’une pause.
  • Les équipes de l’Ouest ont remporté 11 matchs de suite contre les équipes de l’Est. Aucun match interdivision n’est prévu cette semaine. Il faudra attendre à la semaine prochaine pour voir si cette séquence se poursuivra.
  • Les trois receveurs les plus productifs jusqu’à présent cette saison - Greg Ellingson (749), S.J. Green (705) et Brad Sinopoli (589) – sont en voie de connaître leur meilleure saison en carrière. S’ils maintiennent le rythme, Ellingson terminerait 2017 avec 1685 verges sur des réceptions (meilleure saison – 2016, 1260 verges), Green terminerait avec 1586 verges (1197 en 2013) et Sinopoli avec 1229 verges (1036 en 2015 et en 2016).
  • Revirements : Calgary affiche le meilleur ratio de revirements cette saison à plus-9 (15 revirements pour; six revirements contre). Winnipeg est au deuxième rang à plus-4 (14/10).
  • Winnipeg a inscrit 68 points à la suite de ses 14 revirements, un sommet dans la LCF.
  • Roy Finch affiche la meilleure moyenne de gains sur les retours de dégagement cette saison (17,7 verges). Le record actuel au cours d’une saison est de 16,81 verges par retour (Leon Bright en 1975). Le membre du temple de la renommée du football canadien Larry Highbaugh avait maintenu une moyenne de 16,79 la même saison. Le record d’équipe à Calgary est de 14,9 verges par retour. Pee Wee Smith a établi cette marque en 1991.