Cette semaine dans la LCF – Semaine 9

Cette semaine dans la LCF – Semaine 9

Jeudi 9 août 2018 — TORONTO – Trois matchs sont prévus à l’occasion de la semaine 9 dans la LCF. D’abord, les Lions de la Colombie-Britannique accueilleront les Eskimos d’Edmonton, jeudi, au BC Place de Vancouver. Les Lions voudront demeurer dans la course aux éliminatoires dans la division Ouest en savourant une victoire, alors que les Eskimos seront en quête d’un quatrième gain de suite. La série de concerts du football du jeudi soir se poursuivra; Chad Brownlee offrira un spectacle lors de la mi-temps. Le botté d’envoi de la partie est prévu pour 22 h HE (TSN).

Puis, vendredi, les Tiger-Cats de Hamilton et les Blue Bombers de Winnipeg s’affronteront pour une deuxième fois cette saison. Reposés, les Blue Bombers tenteront de signer une troisième victoire d’affilée, alors que les Tiger-Cats tenteront de balayer les honneurs de la série de deux parties entre les deux clubs en 2018 en connaissant une performance similaire à celle de la semaine dernière à Montréal. Cette partie aura lieu à 20 h 30 HE (RDS).

Enfin, samedi, le dernier match de la semaine 9 opposera les Alouettes de Montréal au ROUGE et NOIR d’Ottawa à la Place TD. Les Alouettes voudront faire oublier leur raclée de la semaine passée, alors que le ROUGE et NOIR voudra prouver qu’il est toujours l’équipe à battre dans la division Est, malgré sa déconfiture de la semaine 8. Ce match aura lieu à 20 h (RDS).

LES MEILLEURS PLAQUEURS

  • Il manque sept plaqués défensifs à Adam Bighill pour rejoindre Marvin Coleman (538) et percer le top-25 de l’histoire de la LCF à ce chapitre.
  • Coleman a réussi ses 538 plaqués défensifs en 166 matchs; Bighill disputera son 107e match de saison régulière, vendredi, alors que les Blue Bombers accueilleront les Tiger-Cats.
  • Bighill occupe le premier rang du circuit avec 42 plaqués défensifs. Il compte aussi deux interceptions et un plaqué sur les unités spéciales en sept matchs en 2018.
  • J.C. Sherritt des Eskimos compte 40 plaqués défensifs, et il est en voie de connaître une saison de plus de 100 plaqués défensifs. En 2012, il avait établi un record de la LCF avec 130 plaqués défensifs.

RAMER DANS LA MÊME DIRECTION

  • Les Argonauts ont effacé un déficit de 24 points afin de battre le ROUGE et NOIR lors de la semaine 8; il s’agit de la huitième plus grande remontée de l’histoire de la LCF, et la quatrième plus grande par une équipe jouant à domicile.
  • La remontée des Torontois était la deuxième plus grande de leur histoire. La première est survenue le 2 octobre 1994, alors qu’ils avaient effacé un déficit de 36-11 pour l’emporter 39-36. Ils avaient marqué 28 points sans réplique.
  • Il s’agissait de la plus grande remontée depuis 2016, alors que les Tiger-Cats avaient effacé un déficit de 25 points contre Edmonton dans une victoire de 37-31.
  • Quatre des 10 plus grandes remontées de l’histoire de la LCF ont eu lieu au cours des quatre dernières années.
  • Toronto a marqué des points lors de six de ses sept séries offensives en deuxième demie (cinq touchés et un placement).
  • Contre Ottawa, les Argonauts ont réussi autant de séquences se terminant par un touché (six) que lors de leurs quatre matchs précédents.
  • McLeod Bethel-Thompson est devenu le sixième quart-arrière de l’histoire du circuit à lancer quatre passes de touché ou plus lors de son premier départ dans la LCF. Il se retrouve à égalité avec quatre autres joueurs au deuxième rang de l’histoire de la Ligue :
    • McLeod Bethel-Thompson (4, 2018)
    • Ricky Ray (4, 2002)
    • Matt Dunigan (4, 1984)
    • Condredge Holloway (4, 1975)
    • Ron Reeves (4, 1983)
    • Joe Zuger (8, 1962)

UNE GROSSE VICTOIRE DES TICATS

  • L’avance de 28-0 des Tiger-Cats après les 15 premières minutes de jeu contre les Alouettes lors de la semaine 8 a égalé un record de la LCF pour la plus grande avance après un quart de jeu.
    • Hamilton 28, Montréal 0 | Le 3 août 2018
    • Edmonton 28, Saskatchewan 0 | Le 27 août 1998
    • Winnipeg 34, Hamilton 6 | Le 19 octobre 1991
    • Ottawa 28, Toronto 0 | Le 2 août 1977

LES TÉLÉSPECTATEURS AU RENDEZ-VOUS

  • Sur TSN, quelque 941 000 téléspectateurs ont regardé le match de jeudi dernier entre les Roughriders et les Eskimos, soit le match le plus regardé cette saison et le match le plus regardé depuis 2014, en excluant les affrontements traditionnels de la fête du Travail.
  • En combinant les cotes d’écoute de TSN et de RDS, quelque 737 000 téléspectateurs ont regardé les débuts de Johnny Manziel dans l’uniforme des Alouettes.
  • Au total, les quatre parties de la semaine 8 ont attiré 13 % plus de téléspectateurs que les matchs de la semaine 8 de l’an dernier.
  • Globalement, le nombre moyen de téléspectateurs par match est presque identique au nombre de l’an passé à pareille date. Mais on remarque un changement majeur : l’auditoire pour les matchs de la LCF dans la tranche d’âge des 18 à 49 ans est en hausse de 40 % par rapport à l’an passé.
  • Les débuts de Manziel dans la LCF ont attiré un record de 406 000 téléspectateurs sur ESPN2 aux États-Unis. L’ancienne marque appartenait à un duel opposant la Saskatchewan à Edmonton, le 29 juin 2013 (347 000 téléspectateurs sur ESPN2).

EN RAFALE

  • Les équipes évoluant à l’étranger ont remporté seulement 42 % des matchs cette année. L’an dernier, elles avaient gagné 48 % des matchs, et en 2016, elles avaient gagné 53 % des matchs.
  • On ne compte désormais que 0,94 contestation d’entraîneur par match, et seulement 13 des 29 décisions (45 %) ont été infirmées par la reprise vidéo.
  • Les équipes qui sont victimes de moins de revirements que leurs adversaires ont remporté 29 matchs cette saison. Seulement deux équipes ont réussi à l’emporter sans gagner la bataille des revirements.
  • La semaine dernière, Emmanuel Arceneaux est devenu le troisième receveur des Lions à franchir le cap des 8000 verges sur des réceptions en carrière. Il en compte 8002, et se retrouve derrière Geroy Simon (14 756) et Jim Young (9248) dans l’histoire du club au chapitre des verges sur des réceptions. Dans l’histoire de la LCF, il pointe au 45e rang.
  • Arceneaux a disputé 109 matchs en carrière – il compte au moins un attrapé lors de ses 108 derniers matchs.
  • Bryan Burnham des Lions compte lui aussi au moins un attrapé lors de chacun de ses 53 matchs en carrière.
  • Chris Rainey des Lions mène la Ligue en ce qui a trait aux verges combinées avec 1018.
  • Weston Dressler des Blue Bombers de Winnipeg a capté au moins une passe lors de ses 119 derniers matchs. Il compte 696 attrapés en carrière. Avec quatre de plus, il deviendrait le 13e joueur de l’histoire de la LCF à atteindre la barre des 700 en carrière.
  • Brandon Banks des Tiger-Cats est en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière, et de connaître une deuxième campagne de plus de 1000 verges sur des réceptions. Il compte 612 verges sur des réceptions en sept matchs.
  • Travis Lulay possède une moyenne de 311 verges par la passe par match. Les Lions montrent une fiche de 4-3 lorsque Lulay est partant depuis le début de la saison 2017.
  • Lors de chacune de leurs quatre dernières victoires, les Eskimos ne menaient pas après le premier quart. Leurs cinq victoires en 2018 ont été enregistrées à la suite d’une remontée.
  • Edmonton compte 22 séries offensives s’étant terminées par un touché cette année, dont huit séquences de 60 verges ou plus.
  • Les 185 verges sur des réceptions de Kamar Jorden des Stampeders contre les Lions la semaine dernière représentent un sommet dans la LCF en 2018.
  • Lewis Ward a porté sa séquence de placements réussis à 19 en 2018, et il ne lui manque que deux autres placements en autant de tentatives pour égaler un record de la LCF pour un joueur de première année (Luca Congi, 21 en 2006).