Déclaration du commissaire de la Ligue canadienne de football Jeffrey L. Orridge

Déclaration du commissaire de la Ligue canadienne de football Jeffrey L. Orridge

Mercredi 19 avril 2017 —

Plus tôt aujourd’hui, les Roughriders de la Saskatchewan ont libéré Justin Cox après avoir été informés d’un incident de violence conjugale. J’ai envoyé un mémo à nos équipes les informant que je refuserai d’enregistrer tout contrat standard de joueur pour monsieur Cox, advenant qu’une équipe décide de lui faire une telle offre. La constitution de notre ligue prévoit qu’il s’agit d’un pouvoir décisionnel du commissaire.

La Ligue canadienne de football s’est engagée à contribuer à l’élimination de la violence faite aux femmes. Tel que le prévoit notre politique contre la violence faite aux femmes, « La LCF condamne la violence faite aux femmes dans toutes ses formes : violence conjugale, agression sexuelle, quelconque forme de violence psychologique ou verbale et tout comportement qui est susceptible d’inciter à la violence ». Les protocoles qui y sont prévus ont été enclenchés et la LCF a travaillé avec les Roughriders de la Saskatchewan afin de s’assurer que les autorités locales soient contactées et que les services de soutien et d’accompagnement par des ressources compétentes soient offerts. Nous devons tous faire tout ce qui est en notre possible pour assurer la sécurité des femmes et insister pour que les agresseurs aillent chercher l’aide dont ils ont besoin pour changer leurs comportements et mettre fin à la violence.

- Jeffrey L. Orridge, Commissaire, LCF