Déclaration du commissaire Jeffrey L. Orridge à propos de mesures disciplinaires imposées à Kent Austin

Déclaration du commissaire Jeffrey L. Orridge à propos de mesures disciplinaires imposées à Kent Austin

Mercredi 28 septembre 2016 —  TORONTO - Aujourd'hui, la Ligue canadienne de football (LCF) a émis la déclaration suivante : 

Le respect des officiels est un principe de base du sport. Leur engagement envers l’impartialité est au cœur d’une compétition saine et juste, et leur sécurité est primordiale. C’est pourquoi il est absolument inacceptable qu’un entraîneur confronte un officiel et fasse contact avec lui, même si ce contact est involontaire et accidentel.

En raison son comportement envers un officiel sur les lignes de côté pendant le match de son club le samedi 24 septembre dernier, le vice-président des opérations football et entraîneur-chef des Tiger-Cats de Hamilton, Kent Austin, ne pourra être sur les lignes de côté lors de la prochaine rencontre de son équipe, ce samedi 1er octobre. Il lui sera permis d’être présent dans l’espace réservé aux entraîneurs situé sur la galerie de presse, mais il n’aura pas le privilège de se joindre aux joueurs de son club sur le terrain ou d’interagir avec les officiels sur le terrain. De plus, une amende de 10 000 $ lui a été imposée. Cette sanction à l’endroit d’un entraîneur pour une altercation avec un officiel est d’une ampleur inégalée dans notre ligue.

L’analyse de cet incident ne nous a pas permis de trouver un précédent comparable sur lequel nous baser pour rendre cette décision. À la lumière de cette analyse, il m’est apparu nécessaire de développer une politique extrêmement claire qui ne tolèrera aucun contact avec les officiels, peu importe la nature, et qui prévoira l’application immédiate de lourdes sanctions disciplinaires. Ce travail est déjà commencé.

-- Jeffrey L. Orridge, Commissaire de la LCF

Contactez-nous

Olivier Poulin

Directeur, Communications et affaires publiques

Ligue canadienne de football

Published with Prezly