Glen Johnson annonce sa retraite après 28 saisons dans diverses fonctions comme officiel et aux opérations football

Glen Johnson annonce sa retraite après 28 saisons dans diverses fonctions comme officiel et aux opérations football

« Les apports de Glen, sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci, ont été remarquables pour notre ligue. » - Randy Ambrosie, commissaire de la LCF

Jeudi 7 décembre 2017 — TORONTO – Le vice-président principal, football, de la Ligue canadienne de football (LCF) a annoncé aujourd’hui sa retraite, après près de trois décennies à titre d’officiel sur le terrain et comme gestionnaire au sein des opérations football.

« Je sens que le moment est bon », a dit Glen Johnson. « Notre sport va bien. Les points marqués sont en hausse, les pénalités sont en baisse, et nous comptons sur un groupe d’officiels talentueux. Bien que je serai toujours un partisan de la LCF, le temps est venu pour moi de passer mes fins de semaine estivales et automnales avec ma famille et mes amis, plutôt qu’avec le football. » 

Johnson a travaillé avec la LCF pendant 28 saisons; 24 comme officiels sur le terrain, une comme directeur technique de l’arbitrage, deux à titre de vice-président de l’arbitrage et, plus récemment, deux comme vice-président principal, football. Sur le terrain, il a été assigné à 416 parties et à 11 matchs de la Coupe Grey. Le football canadien est une affaire familiale pour lui : son père, Gord, a travaillé pour la LCF pendant 25 ans, dont 16 sur le terrain comme officiel. Il a officié quatre matchs de la Coupe Grey. Gord et Glen forment le seul duo père-fils à avoir été assigné à la grande finale du football professionnel canadien. 

« Les apports de Glen, sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci, ont été remarquables pour notre ligue », a déclaré le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie. « Il a été un officiel présent, un administrateur dédié, un défenseur de notre ligue et, avec son travail au sein de différents comités, comme celui des règlements, un architecte de notre sport. »

C’est en 2013 que Johnson a joint les rangs du bureau de la LCF, après avoir annoncé sa retraite comme officiel sur le terrain et à la suite d’une carrière couronnée de succès dans le domaine des technologies. Depuis, il a été responsable de l’implantation de nombreuses innovations, incluant l’utilisation de la reprise vidéo pour revoir certaines décisions basées sur le jugement des officiels sur le terrain, comme l’obstruction à l’endroit d’un receveur. Il a aussi piloté l’ajout d’un juge vidéo au centre des reprises, afin d’améliorer les décisions en temps réel, et l’utilisation de séquences vidéo sur des tablettes électroniques par les joueurs et les entraîneurs sur les lignes de côté pendant les matchs.

Au sein du comité des règlements, en compagnie des entraîneurs-chefs, des directeurs généraux et des officiels du circuit, Johnson a joué un rôle central pour libérer le jeu aérien, augmenter les points marqués et stimuler les jeux explosifs sur les retours de bottés. Depuis 2014, il s’est marqué 19 % plus de points, et les pénalités sont en baisse de 13 %. Cette année, il s’est marqué en moyenne 57 points lors des matchs éliminatoires, une augmentation de 7 % par rapport à la saison régulière. Il s’agit de l’une des moyennes les plus élevées en matchs éliminatoires des 25 dernières années. Ces mêmes matchs ont affiché une moyenne de seulement neuf pénalités par rencontre.
 
Travaillant de concert avec Kevin McDonald, le vice-président des opérations football et de la sécurité des joueurs, Johnson a supervisé l’ajout d’un préposé aux blessures au sein du centre des reprises vidéo, et plusieurs modifications réglementaires et disciplinaires pour améliorer la santé et la sécurité des joueurs.
 
C’est sous sa direction que le premier programme d’échange d’officiels entre la LCF et la NFL a été mis sur pied, tout comme le nouveau programme de flag-football pour les jeunes en partenariat avec NFL Canada.

« Il y a tellement de gens extraordinaires que j’aimerais remercier », a dit Johnson. « Je dois beaucoup à tous les commissaires qui m’ont donné la chance de servir cette ligue, tout comme mes anciens collègues sur le terrain et ceux du bureau de la LCF qui figurent parmi mes amis les plus chers. Je veux profiter de cette tribune pour reconnaitre le travail exceptionnel des officiels sur le terrain et des membres de l’équipe de soutien, puisqu’ils n’ont rien à envier aux autres dans le monde du sport. L’appui et la compréhension de ma femme Karen Ann et de mes fils Erik et Rocky m’ont permis de vivre pleinement ma passion pour le football canadien. Finalement, je remercie les partisans de la LCF. Leur passion pour notre sport nous permet d’exister et alimente tout ce que nous faisons dans ce bureau. »

Johnson a accepté de poursuivre son association avec la Ligue à titre de consultant lorsque nécessaire.