HENRY BURRIS REMPORTE SON DEUXIÈME TITRE DE JOUEUR PAR EXCELLENCE

HENRY BURRIS REMPORTE SON DEUXIÈME TITRE DE JOUEUR PAR EXCELLENCE

Le ROUGE et NOIR repart grand gagnant du Gala de la LCF présenté par Shaw

Jeudi 26 novembre 2015 — WINNIPEG – Lors d’une soirée où les joueurs du circuit étaient honorés dans le cadre du Gala de la LCF, présenté par Shaw, quatre membres du ROUGE et NOIR d’Ottawa ont été récompensés, dont Henry Burris, qui a mis la main sur le titre de joueur par excellence de la Ligue pour la deuxième fois de sa carrière. Le Gala de la LCF, présenté par Shaw, a eu lieu au Club Regent Event Centre de Winnipeg, au Manitoba, dans le cadre des festivités entourant la 103e Coupe Grey, présentée par Shaw.

Parmi les lauréats de 2015, on retrouve :

  • Le quart du ROUGE et NOIR d’Ottawa Henry Burris (Joueur par excellence);
  • Le receveur du ROUGE et NOIR d’Ottawa Brad Sinopoli (Joueur canadien par excellence);
  • Le secondeur des Lions de la Colombie-Britannique Adam Bighill (Joueur défensif par excellence);
  • Le joueur de ligne offensive du ROUGE et NOIR d’Ottawa SirVincent Rogers (Joueur de ligne offensive par excellence);
  • Le spécialiste des retours de botté des Tiger-Cats de Hamilton Brandon Banks (Joueur par excellence sur les unités spéciales);
  • Le receveur des Eskimos d’Edmonton Derel Walker (Recrue par excellence);
  • L’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR Rick Campbell (Entraîneur-chef de l’année AGF).

Le Prix du commissaire, présenté par Microsoft et décerné annuellement à une personne ou à un groupe qui a apporté des contributions significatives à la Ligue, a été remis par le commissaire Jeffrey L. Orridge lors du Gala de la LCF, présenté par Shaw. L’ancien quart des Tiger-Cats de Hamilton Bernie Curtis, qui est devenu le premier quart partant noir de l’histoire du football professionnel, en a été le récipiendaire. En 1951, Curtis a été nommé au sein d’une équipe d’étoiles, puis, quelques années plus tard, il a remporté la Coupe Grey avec les Tiger-Cats. Curtis a pavé la voie pour plusieurs autres quarts noirs de la LCF, comme Warren Moon et Chuck Ealey.

Les prix de joueurs par excellence ont été attribués par un panel composé de membres de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) de chacun des marchés de la LCF, des membres d’un chapitre national de l’ACFC et des entraîneurs-chefs à travers la Ligue. Au total, 75 personnes ont rempli leur bulletin de vote. Aucune sélection n’est unanime.

JOUEUR PAR EXCELLENCE DE LA LCF

HENRY BURRIS, QUART
ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

La 15e saison d’Henry Burris dans la LCF s’est avérée la meilleure de sa carrière jusqu’à présent. Il a mené la LCF au chapitre des verges par la passe avec 5693 (un sommet en carrière), il a décoché 26 passes de touché et il a complété 70,9 % de ses passes, ce qui constitue aussi un sommet personnel.

À 40 ans, Burris est devenu le plus vieux quart de l’histoire de la Ligue à mener le circuit en ce qui a trait aux verges par la passe. Il a aussi été à l’origine de la deuxième meilleure amélioration d’une saison à l’autre de l’histoire de la LCF (+10 victoires), alors que le ROUGE et NOIR a terminé au premier rang de la division Est en 2015 après avoir terminé au dernier rang l’an dernier. De plus, Burris a aidé les siens à accueillir un match éliminatoire à Ottawa pour la première fois depuis 1983, alors que le ROUGE et NOIR a été l’hôte de la finale de l’Est le 22 novembre dernier.

En carrière, Burris a été en nomination pour le titre de joueur par excellence à trois reprises (2008, 2010 et 2015), et il a mérité cet honneur à deux occasions (2010 et 2015).

Le quart du ROUGE et NOIR a reçu 71 votre de première place.

JOUEUR DE LIGNE DÉFENSIVE PAR EXCELLENCE

ADAM BIGHILL, SECONDEUR
LIONS DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE

Après avoir mené la Ligue en ce qui a trait aux plaqués défensifs avec 117, Bighill met la main sur le premier titre de joueur défensif par excellence de sa carrière. Bighill a aussi réussi quatre sacs, une interception et un échappé provoqué cette année, aidant au passage les Lions à se qualifier pour les éliminatoires pour une 19e saison de suite.

Établissant un sommet personnel au chapitre des plaqués défensifs, Bighill est le deuxième joueur des Lions de la Colombie-Britannique en deux saisons à remporter cet honneur : l’an dernier Solomon Elimimian avait été couronné.

Originaire de Montesano, dans l’État de Washington, Bighill, un vétéran de cinq saisons dans la LCF, a obtenu 46 votes de première place.

JOUEUR CANADIEN PAR EXCELLENCE

BRAD SINOPOLI, RECEVEUR
ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

Sinopoli a connu la meilleure campagne de sa carrière à sa quatrième saison dans la Ligue. Il a terminé l’année avec 86 attrapés – un sommet personnel et un total bon pour le cinquième rang du circuit – pour des gains de 1035 verges, ce qui constitue aussi un sommet personnel.

L’ancien des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa a mené tous les joueurs canadiens au chapitre des verges sur des réceptions. Sinopoli est le premier joueur d’une formation ottavienne à mettre la main sur cet honneur depuis que Tony Gabriel l’ait remporté quatre saisons de suite de 1975 à 1978. Natif de Peterborough, en Ontario, il est le premier receveur à mériter ce prix depuis Andy Fantuz en 2010.

Sinopoli a été l’un des quatre receveurs du ROUGE et NOIR à franchir le cap des 1000 verges cette saison. De plus, il a terminé l’année avec trois touchés sur des réceptions.

Sinopoli a obtenu 47 votes de première place.

JOUEUR DE LIGNE OFFENSIVE PAR EXCELLENCE

SIRVINCENT ROGERS, JOUEUR DE LIGNE OFFENSIVE
ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

L’arrivée de Rogers à Ottawa à revigorer la ligne à l’attaque du ROUGE et NOIR, qui n’a accordé que 43 sacs cette saison. Les exploits de Rogers au sein de la ligne offensive des Ottaviens a permis au quart Henry Burris de terminer au sommet du circuit pour les verges par la passe, ainsi qu’à quatre receveurs d’amasser plus de 1000 verges sur des réceptions cette saison.

L’ancien de l’Université de Houston devient le premier joueur d’Ottawa a remporté ce prix depuis Rob Smith en 1992.

Originaire de Jasper, au Texas, Rogers a obtenu 58 votes de première place pour mettre la main sur le premier titre de joueur de ligne offensive par excellence de sa carrière.

JOUEUR PAR EXCELLENCE SUR LES UNITÉS SPÉCIALES

BRANDON BANKS, SPÉCIALISTE DES RETOURS DE BOTTÉ
TIGER-CATS DE HAMILTON

Banks est celui qui a marqué le plus de touchés à la suite de retours de botté en 2015. Il a amassé 930 verges (12,4 verges par retour) en 75 retours de botté de dégagement, marquant quatre touchés au passage – un sommet cette saison dans la LCF.

Le rapide athlète originaire de Garner, en Caroline du Nord, a récolté 1766 verges combinées lors de retours de botté, le troisième plus haut total de la Ligue. Banks a établi de nouveaux sommets personnels au chapitre des verges sur des retours de botté de précision (782 verges) et sur des retours de botté de dégagement (930 verges) à sa troisième campagne au sein de la Ligue canadienne de football.

Le produit de l’Université Kansas State a reçu 54 votes de première place. Il s’agit d’un premier titre de joueur par excellence sur les unités spéciales en carrière pour Banks.

RECRUE PAR EXCELLENCE

DEREL WALKER, RECEVEUR
ESKIMOS D’EDMONTON

Walker a connu toute une première saison dans la LCF. Il a terminé au cinquième rang du circuit pour les verges sur des réceptions avec 1110, au deuxième rang de la Ligue en ce qui a trait aux attrapés avec 89 et au sixième rang de la LCF avec six touchés, le tout en ne jouant que 12 parties cette année.

Il s’agit de la deuxième année de suite que le titre de recrue par excellence est décerné à un joueur des Eskimos d’Edmonton : le coéquipier de Walker, Dexter McCoil, avait mis la main sur le trophée l’an dernier. Walker devient le quatrième joueur des Eskimos à remporter ce prix et le premier receveur à y arriver depuis Chris Matthews des Blue Bombers de Winnipeg en 2012.

Originaire de Hillsboro, au Texas, Walker a obtenu 66 votes de première place.

ENTRAÎNEUR-CHEF DE L’ANNÉE AGF

RICK CAMPBELL
ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

À l’occasion de sa deuxième saison sous la barre de Rick Campbell, le ROUGE et NOIR est passé d’un club affichant un dossier de 2-16 en 2014 à une équipe ayant remporté 12 matchs en 2015. Après avoir terminé au premier rang de la division, l’équipe a accueilli son premier match éliminatoire à domicile pour la première fois en 32 ans, et sa première finale de l’Est pour la première fois depuis 1978.

« AGF félicite Rick Campbell pour son titre d’entraîneur-chef de l’année AGF, a indiqué Blake C. Goldring, président du conseil et chef de la direction de La Société de Gestion AGF Limitée. Nous sommes heureux de nous associer à ce prix, qui reconnaît l’apport des entraîneurs-chef à leur équipe grâce à leurs conseils, à leurs efforts et à leur leadership. »

Cette saison, Ottawa a compté sur la meilleure attaque de la LCF grâce, entre autres, aux exploits d’Henry Burris. Les joueurs du ROUGE et NOIR ont aussi fait de l’excellent boulot en défense, eux qui ont mené le circuit au chapitre des sacs avec 62.

Grâce au bon travail de Rick, les Campbell sont devenus le premier duo père-fils à remporter le Trophée Annis-Stukus. Le père de Rick, Hugh, avait été nommé entraîneur-chef de l’année en 1979, alors qu’il dirigeait les Eskimos d’Edmonton.

Campbell a reçu 54 votes de première place.

Published with Prezly