La LCF apporte des changements à ses règlements d’admissibilité pour le repêchage

La LCF apporte des changements à ses règlements d’admissibilité pour le repêchage

Mise en place de règles plus strictes pour les individus ayant échoué à un contrôle antidopage et qui souhaitent se joindre à Ligue.

Jeudi 25 février 2016 — TORONTO – Aujourd’hui, la Ligue canadienne de football (LCF) et l’Association des joueurs de la Ligue canadienne de football (AJLCF) ont annoncé avoir accepté d’apporter des changements aux règlements d’admissibilité pour le repêchage et avoir mis en place des règles plus strictes pour les individus ayant échoué à un contrôle antidopage et qui souhaitent se joindre à Ligue.

La LCF et l’AJLCF croient qu’il est important d’aborder la question des joueurs qui poursuivent leur carrière dans LCF – après un séjour à l’université ou en provenance d’une autre ligue ou d’un autre sport – et des conséquences auxquelles ils font face pour quelconque violation d’une politique antidopage survenue auparavant.

« Nous prenons ces importantes mesures aujourd’hui pour nous assurer qu'il y ait des règles équitables pour tous les athlètes qui se joignent à la LCF », a indiqué le commissaire de la LCF, Jeffrey L. Orridge. « Nous espérons également que l’AJLCF pourra continuer de travailler avec nous afin d’établir une nouvelle politique antidopage qui sera bien structurée et efficace pour tous les joueurs de la LCF. »

« Au sein de l’AJLCF, nous prenons très au sérieux la santé et la sécurité de nos membres, et nous souhaitons ardemment poursuivre les discussions », a mentionné le président de l’AJLCF, Scott Flory. « Une politique visant à prévenir et à décourager l'utilisation de drogues améliorant la performance est considérée comme l'une des composantes essentielles de la santé et de la sécurité des joueurs. »

Les règlements ci-dessous entrent en vigueur immédiatement et seront donc appliqués lors des camps d’évaluation régionaux et du camp d’évaluation national de la LCF, où la Ligue procèdera à des contrôles antidopage, en collaboration avec le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) :

 

  • Lors de son année de repêchage dans la LCF ou de l’année qui précède immédiatement celle-ci, un individu qui a échoué à un contrôle selon les standards du Programme canadien antidopage (PCA) ou qui a échoué à un contrôle à la suite de l’utilisation d’une substance interdite en vertu de la politique antidopage de la LCF verra son admissibilité au repêchage être reportée d’une année;
     
  • Un individu qui, à la suite de sa participation au processus de repêchage de la LCF en tant que joueur admissible – qu’il ait été repêché ou non, a violé un règlement antidopage selon les standards du PCA ou qui a échoué à un contrôle à la suite de l’utilisation d’une substance interdite en vertu de la politique antidopage de la LCF ne pourra pas signer de contrat avec un club de la LCF pour une période d’une (1) année après qu’il ait échoué à un contrôle ou qu’il ait été imputé d’une violation;
     
  • Un individu qui est inadmissible au repêchage de la LCF (par exemple, les joueurs de la Ligue canadienne de football junior, les joueurs internationaux évoluant au sein de Sport interuniversitaire canadien ou de la National Collegiate Athletic Association et de la National Football League ou n’importe quel autre athlète de n’importe quel autre sport) et qui a violé un règlement antidopage selon les standards du PCA ou de tout autre programme antidopage ou qui a échoué à un contrôle à la suite de l’utilisation d’une substance interdite en vertu de la politique antidopage de la LCF ne pourra pas signer de contrat avec un club de la LCF pour une période d’une (1) année après qu’il ait échoué à un contrôle ou qu’il ait été imputé d’une violation.

 

Les camps d’évaluation régionaux auront lieu le 7 mars (Edmonton), le 9 mars (Montréal) et le 10 mars (Toronto). Le camp d’évaluation national de la LCF se déroulera quant à lui du 11 au 13 mars à Toronto. Le repêchage de la LCF aura lieu le 10 mai. 

Published with Prezly