Le conseil des gouverneurs de la LCF approuve toutes les modifications proposées par le comité des règlements

Le conseil des gouverneurs de la LCF approuve toutes les modifications proposées par le comité des règlements

Augmenter la sévérité des pénalités pour les coups à la tête ou au cou des quarts-arrières et donner aux entraîneurs une potentielle contestation supplémentaire font notamment partie des changements

TORONTO – Aujourd’hui, la Ligue canadienne de football (LCF) a annoncé que les modifications aux règlements proposées par son comité des règlements en mars – des changements visant à mieux protéger les quarts-arrières, à augmenter la sévérité de la pénalité imposée lorsqu’un joueur utilise son corps comme une lance pour frapper un adversaire et à récompenser les entraîneurs avec une deuxième contestation, à condition qu’ils aient eu gain de cause lors de leur première – ont toutes été approuvées par son conseil des gouverneurs.

« Ces modifications amélioreront la santé et la sécurité des joueurs, et notre comité tient à remercier les gouverneurs pour leur approbation unanime », a déclaré Darren Hackwood, directeur principal de l’arbitrage de la LCF. « Nous sommes impatients de les mettre en vigueur cette saison. »

Parmi les changements approuvés pour la saison 2019, on retrouve :

  • Permettre au centre des reprises vidéo d’assister les officiels lors de pénalités, décernées ou non, de rudesse contre le passeur, incluant les cas où une pénalité évidente de rudesse contre le passeur n’a pas été décernée parce que la vue d’un officiel était bloquée.
  • Donner la permission au centre des reprises vidéo de convertir une pénalité de 15 verges pour rudesse contre le passeur en une pénalité de 25 verges, lorsqu’un coup est porté, avec le casque, directement à la tête ou au cou d’un quart-arrière, que le joueur fautif a un accès direct au quart-arrière, et qu’il n'y a aucune circonstance atténuante (ex. un quart-arrière qui bouge la tête pour esquiver un plaqué).
  • Permettre au centre des reprises vidéo d’assister les officiels sur le terrain pour décerner des pénalités lorsque l’observateur responsable de détecter les blessures intervient afin d’assurer la sécurité d’un ou de plusieurs joueurs.
  • Permettre au centre des reprises vidéo d’assister les officiels lors de pénalités, décernées ou non, de rudesse contre le botteur.
  • Enlever la condition selon laquelle un joueur défensif peut entrer en contact avec la jambe d’un botteur – celle avec laquelle il n’a pas botté – sans être pénalisé si ledit joueur défensif a touché au ballon avant d’initier le contact. 
  • Clarifier la définition de l’acte d’utiliser le corps comme une lance (spearing), c’est-à-dire le fait d’utiliser le dessus du casque comme point de contact principal pour frapper un adversaire. 
  • Rendre illégales les formations de bloc à trois joueurs ou plus lors de jeux de botté.
  • Rendre illégal tout coup porté directement à un spécialiste des longues remises, tant que celui-ci n’a pas terminé son geste de remise, qu’il se trouve dans une position vulnérable, et qu’il est incapable de se protéger.
  • Siffler l’arrêt du jeu chaque fois qu’une partie du corps, à l’exception des pieds et des mains, d’un quart-arrière portant le ballon touche le sol. Auparavant, un quart-arrière pouvait uniquement « se protéger » en glissant les pieds en avant.
  • Donner aux entraîneurs un second droit de contester une décision des officiels, à condition qu’ils aient eu gain de cause lors de leur première contestation, ce qui porterait le nombre potentiel de contestations à deux par entraîneur, plutôt qu’à une seule.
  • Imposer une pénalité de 10 verges pour conduire répréhensible à un joueur ayant feint un contact ou ayant fait preuve d’une réaction exagérée à la suite d’un contact.
  • Augmenter à 25 verges – via le centre des reprises vidéo – la pénalité décernée lorsqu’un joueur utilise son corps comme une lance pour plaquer un adversaire (spearing) et que le coup est porté à la tête ou au cou d’un adversaire, que le joueur fautif a un accès direct à cet adversaire, et qu’il n'y a aucune circonstance atténuante (ex. un adversaire qui bouge la tête pour esquiver un plaqué qui aurait autrement été légal).
  • Expulser un joueur se voyant décerner deux pénalités de 25 verges pendant une même partie.
  • Considérer qu’un ballon lancé ou botté atteignant un drapeau fixé au sommet de l’un poteau des buts demeure en jeu. Auparavant, le jeu aurait été arrêté.

Le comité des règlements de la LCF est composé d’entraîneurs, de directeurs généraux, de présidents d’équipe, de dirigeants de la Ligue et d’un représentant de l’Association des joueurs de la LCF (AJLCF).

Les camps d’entraînement débuteront le dimanche 19 mai et le calendrier régulier 2019 s’amorcera le jeudi 13 juin, alors que les Roughriders de la Saskatchewan rendront visite aux Tiger-Cats de Hamilton. Les partisans peuvent demeurer à l’affût de toute l’action du circuit sur LCF.ca, peuvent écouter les matchs des quatre coins du globe, et peuvent se joindre à nous lors des matchs. La 107e Coupe Grey, présentée par Shaw, sera disputée au McMahon Stadium de Calgary le dimanche 24 novembre.

Contactez-nous
Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques, Ligue canadienne de football
A propos de la Ligue canadienne de football

La saison régulière 2019 a mis la table aux éliminatoires et à la 107e Coupe Grey, présentée par Shaw. Le match de championnat de la LCF sera disputé au McMahon Stadium de Calgary le dimanche 24 novembre prochain. Les partisans peuvent acheter des billets pour assister aux parties du circuit ou regarder celles-ci des quatre coins du globe. Pour demeurer à l’affût des nouvelles, des analyses et de tout ce qui entoure la LCF, visitez LCF.ca

la Ligue canadienne de football
50, rue Wellington Est, 3e étage
Toronto ON M5E 1C8
Canada