Le trophée Hugh-Campbell est décerné à Normie Kwong

Le trophée Hugh-Campbell est décerné à Normie Kwong

Le pionnier et ancien joueur de la LCF reçoit un hommage posthume

Jeudi 24 novembre 2016 — TORONTO – La vie et l’héritage de la légende du football canadien Normie Kwong – champion de la Coupe Grey à quatre reprises et figure marquante de l’Alberta – ont été honorés, ce soir, alors que ce dernier s’est vu décerner le trophée Hugh-Campbell lors du gala de la LCF, présenté par Shaw.

« Il a été un pionnier. Ça n’a pas dû être facile, dans les années 1950, d’être le premier Canadien d’origines chinoises à jouer dans notre ligue », a dit Rick Campbell, l’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR d’Ottawa, lorsqu’il a remis le trophée qui porte le nom de son père à la famille de Normie Kwong.

« Pensez à tout ce à quoi il a été confronté, puis pensez à ce qu’il a accompli. Il a constamment été victime de préjugés. Il a franchi les obstacles avec optimismes. Puis, plus tard au cours de sa vie, il a reçu plusieurs honneurs, mais les a toujours acceptés avec humilité et modestie. »

Le prix a été créé en l’honneur de Hugh Campbell, un ancien joueur devenu par la suite entraîneur et dirigeant dans la LCF qui a remporté la Coupe Grey à dix reprises, dont cinq fois comme entraîneur des Eskimos d’Edmonton entre 1978 et 1982. Il est remis à une personne, choisie par le commissaire, qui a démontré du leadership et qui a grandement contribué au développement de la Ligue canadienne de football.

Kwong a effectivement été un pionnier, en tant qu’athlète et en tant qu’homme d’affaires. Il est devenu le premier Canadien d’origines asiatiques à jouer dans la LCF lorsqu’il s’est joint aux Stampeders de Calgary en 1948, et il est devenu le plus jeune joueur à remporter la Coupe Grey (18 ans) avec les Stampeders. Il a été un demi offensif dominant au cours de sa carrière de plus de 10 saisons avec Edmonton et avec Calgary. Membre de l’équipe d’étoiles de la Ligue à cinq reprises et lauréat du prix du joueur canadien par excellence de la LCF à deux occasions, Kwong a aussi été nommé athlète canadien de l’année en 1955 et a été intronisé au sein du Temple de la renommée du football canadien en 1969.

Sa ténacité et sa détermination afin d’atteindre l’excellence ont été maintes fois reconnues : à 149 verges au sol d’établir un nouveau record de la LCF lors du dernier match de la saison d’Edmonton en 1955, il a porté le ballon sur 192 verges pour établir de nouvelles marques du circuit pour le nombre de verges au sol amassées en un seul match, pour le plus de courses au cours d’une saison, pour le plus de courses pendant un même match, et pour le plus de verges au sol cumulées en une campagne (1250). Il a mis fin à sa campagne avec un autre record, portant le ballon 30 fois pour 145 verges dans la victoire de son club lors du match de la Coupe Grey. La saison 1955 lui avait permis de mettre main sur le trophée Lionel-Conacher, récompensant l'athlète canadien masculin de l’année.

Kwong détenait plus de 30 records de la LCF lorsqu’il a pris sa retraite du football en 1960. Membre de l’équipe d’étoiles de la LCF à cinq occasions, il a été nommé joueur canadien par excellence de la Ligue à deux reprises, et il a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 1969.

Une fois sa carrière de joueur terminée, Kwong a été un homme d’affaires prolifique, avant d’agir en tant que lieutenant-gouverneur de l’Alberta de 2005 à 2010, une autre première pour un Canadien d’origines chinoises en Alberta. Membre du groupe de propriétaires ayant contribué au déménagement des Flames à Calgary, et un fructueux président et directeur général des Stampeders, Kwong a été un ambassadeur pour le sport, qui a fièrement représenté la province de l’Alberta.

Kwong a été généreux pour sa communauté, étant au service de plusieurs organismes à but non lucratif. Il a notamment été le président honoraire de la campagne « Easter Seal » de Calgary, et le président national du conseil consultatif canadien sur le multiculturalisme. Il a reçu l'Ordre du Canada.

Il est décédé le 3 septembre 2016, à l’âge de 86 ans. Il a laissé dans le deuil sa femme Mary, leurs quatre enfants, et leurs 10 petits-enfants.