Les Stampeders dominent les nommés pour les prix de joueurs par excellence, présentés par Shaw

Les Stampeders dominent les nommés pour les prix de joueurs par excellence, présentés par Shaw

Le gala de la LCF, présenté par Shaw, honorera les meilleurs joueurs du circuit le jeudi 24 novembre à Toronto

Jeudi 10 novembre 2016 — TORONTO – Le quart-arrière des Stampeders de Calgary Bo Levi Mitchell et le receveur du ROUGE et NOIR d’Ottawa Ernest Jackson lutteront tous les deux pour l’honneur individuel le plus convoité du circuit : celui de joueur par excellence de la saison 2016.

En effet, la Ligue canadienne de football (LCF) a annoncé aujourd’hui que ces deux athlètes ont été élus joueurs par excellence de leur division respective. Le gagnant sera couronné lors du gala de la LCF, présenté par Shaw, le jeudi 24 novembre au Musée des beaux-arts de l'Ontario à Toronto, dans le cadre des festivités entourant la 104e Coupe Grey, présentée par Shaw.

Les prix de joueurs par excellence, qui sont divisés en six catégories, ont été attribués par un panel de 88 électeurs composé des membres de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et des entraîneurs-chefs à travers la Ligue.

Voici les nommés pour la saison 2016 :

Joueur par excellence
Bo Levi Mitchell (Calgary)
Ernest Jackson (Ottawa)

Joueur défensif par excellence
Solomon Elimimian (C.-B.)
Bear Woods (Montréal)

Joueur canadien par excellence
Jerome Messam (Calgary)
Andy Fantuz (Hamilton)

Joueur de ligne offensive par excellence
Derek Dennis (Calgary)
Jon Gott (Ottawa)

Joueur par excellence sur les unités spéciales
Justin Medlock (Winnipeg)
Brandon Banks (Hamilton)

Recrue par excellence
DaVaris Daniels (Calgary)
Jason Lauzon-Séguin (Ottawa)

Entraîneur-chef de l’année AGF
Dave Dickenson (Calgary)
Rick Campbell (Ottawa)

Jackson a été le meneur du ROUGE et NOIR – qui a terminé au premier rang de l’Est au terme du calendrier régulier – avec 88 attrapés cette année, un sommet personnel pour le vétéran de cinq campagnes ayant disputé son football universitaire avec l’Université de Buffalo. Jackson a également connu sa meilleure saison avec des gains de 1225 verges et 10 touchés sur des réceptions en 2016. Plus tôt cette semaine, Jackson a été nommé sur l’équipe d’étoiles de la division Est.

Pour une deuxième année de suite, Mitchell est en lice pour le titre de joueur par excellence de la LCF. Mitchell a mené les Stampeders à un autre titre de la division Ouest en saison régulière, et il a aidé les siens à connaître une séquence de 16 matchs sans revers en 2016. Un vétéran de cinq saisons dans la LCF, Mitchell a, pour une cinquième campagne d’affilée, établi des sommets personnels en ce qui a trait aux verges par la passe (5385) et aux passes de touché (32). En 51 départs en carrière, Mitchell affiche un dossier de 43-7-1 (0,853), ce qui représente le plus haut pourcentage de victoires de l’histoire de la LCF pour un quart-arrière en saison régulière. À l’aube des éliminatoires, Mitchell a remporté ses 14 derniers matchs. 

Le secondeur des Lions Solomon Elimimian affronte son vis-à-vis chez les Alouettes, Bear Woods, pour le titre de joueur défensif par excellence. C’est la deuxième fois que ces deux athlètes sont en lice pour cet honneur au cours de la même saison (2014). Woods a mené tous les joueurs de la division Est avec 126 plaqués défensifs en 2016, un total bon pour le deuxième rang de la Ligue. Elimimian a quant à lui terminé au premier rang du circuit avec 129 plaqués défensifs. Le joueur des Lions a remporté le titre de joueur défensif par excellence en 2014.

Les nommés pour le titre de joueur canadien par excellence sont le receveur Andy Fantuz, originaire de Chatham, en Ontario, et le demi offensif Jerome Messam, natif de Toronto, en Ontario. Premier Canadien à franchir le cap des 100 attrapés en une saison depuis Kamau Peterson et Ben Cahoon en 2008, Fantuz a terminé la campagne avec 101 attrapés pour 1059 verges et cinq touchés chez les Tiger-Cats. L’un des deux sols joueurs à atteindre le plateau des 1000 verges au sol en 2016, Messam a quant à lui mené tous les joueurs de la Ligue avec des gains de 1198 verges par la course cette saison. Il a également marqué le deuxième plus grand nombre de touchés (12). La dernière fois qu’un receveur et qu’un demi offensif ont été nommés la même année pour le titre de joueur canadien par excellence remonte à 2003, alors que Ben Cahoon et Chris Szarka étaient les finalistes.

Le coéquipier de Messam, Derek Dennis, est de son côté en nomination pour le titre de joueur de ligne offensive par excellence. Dennis a été un pilier de la ligne à l’attaque des Stampeders, qui ont compté sur le meilleur porteur de ballon de la Ligue, qui ont marqué – à égalité – le plus de touchés en attaque et qui ont accordé le plus petit nombre de sacs en 2016 dans la LCF. Le candidat de la division Est le centre du ROUGE et NOIR, Jon Gott. Originaire d’Edmonton, en Alberta, Gott est le deuxième membre de la formation ottavienne en autant de saisons à être finaliste pour cet honneur. Gott a été au cœur de la ligne offensive d’une équipe qui a dominé tous les autres clubs de la division Est au chapitre des verges en attaque et des verges par la passe et par la course. Il a entamé chacun des 18 matchs du ROUGE et NOIR en 2016.

Justin Medlock des Blue Bombers se mesure à Brandon Banks des Tiger-Cats pour le titre de joueur par excellence sur les unités spéciales. Cette année, Medlock a battu le record de Dave Ridgeway en réussissant 60 placements au cours de la même saison – soit un de plus que Ridgeway en 1990. Medlock est le meneur de tous les temps de la LCF en ce qui a trait au pourcentage de placements réussis (87,7 %). Banks, qui a mis la main sur le trophée l’an passé, a amassé 2082 verges et a marqué trois touchés à la suite de retours de botté en 2016.

Le receveur des Stampeders DaVaris Daniels et le joueur de ligne offensive du ROUGE et NOIR Jason Lauzon-Séguin sont les candidats de leur division respective pour le titre de recrue par excellence. Daniels a capté 51 passes pour 885 verges et neuf touchés en seulement 11 rencontres cette année. Lauzon-Séguin, qui est né à Pointe-Claire, au Québec, mais qui a grandi dans l’est de l’Ontario, a été le choix de premier tour (7e au total) d’Ottawa lors du repêchage 2016 de la LCF. Le colosse de six pieds quatre pouces et de 300 livres est un ancien du Cégep de Valleyfield et de l’Université Laval. Il a pris part à 14 parties cette saison. Lauzon-Séguin est seulement le deuxième joueur de ligne offensive à représenter l’Est pour le titre de recrue par excellence depuis 1985 (Nick Benjamin), soit depuis que le format actuel a été instauré. 

L’entraîneur-chef de première année Dave Dickenson est en lice pour le trophée de l’entraîneur-chef de l’année AGF pour la division Ouest, alors que Rick Campbell est le représentant de la division Est pour une deuxième année de suite. Cette saison, Dickenson a mérité 15 victoires à la barre des Stampeders – un record de la LCF pour un entraîneur-chef recrue. À sa troisième campagne comme entraîneur-chef du ROUGE et NOIR, Campbell a mené Ottawa à son deuxième championnat de l’Est en saison régulière.

Les électeurs devaient choisir les joueurs de leur équipe locale qui représentaient le mieux, grâce à leurs performances sur le terrain, le titre du prix : joueur par excellence, joueur canadien par excellence, joueur défensif par excellence, joueur de ligne offensive par excellence, recrue par excellence et joueur par excellence sur les unités spéciales. Les électeurs devaient aussi choisir les candidats au titre de l’entraîneur-chef de l’année AGF.

Published with Prezly