Mike Reilly des Eskimos est le joueur par excellence de la saison 2017

Mike Reilly des Eskimos est le joueur par excellence de la saison 2017

Reilly est le premier joueur des Eskimos d’Edmonton en 28 ans à recevoir le prix de joueur par excellence de la LCF

Jeudi 23 novembre 2017 — OTTAWA – Lors d’une soirée où les joueurs du circuit étaient honorés à l’occasion du gala de la LCF, présenté par Shaw, le quart-arrière des Eskimos d’Edmonton Mike Reilly a mis la main sur le prix individuel le plus prestigieux de la Ligue pour la première fois de sa carrière, alors qu’il a été nommé joueur par excellence de la saison 2017. Les Stampeders de Calgary, les Blue Bombers de Winnipeg et les Argonauts de Toronto se sont partagé les autres prix de la soirée, lors d’un événement reconnaissant les exploits des joueurs et des leaders aux quatre coins de la Ligue. Animé par James Duthie de TSN, le gala de la LCF, présenté par Shaw, avait lieu, ce soir, au Centre Shaw, dans le cadre des festivités entourant la 105e Coupe Grey, présentée par Shaw. 

Parmi les lauréats de 2017, on retrouve :

  • Le quart-arrière des Eskimos d’Edmonton Mike Reilly (Joueur par excellence); 
  • Le secondeur des Stampeders de Calgary Alex Singleton (Joueur défensif par excellence);
  • Le demi offensif des Blue Bombers de Winnipeg Andrew Harris (Joueur canadien par excellence); 
  • Le joueur de ligne offensive des Blue Bombers de Winnipeg Stanley Bryant (Joueur de ligne offensive par excellence Nissan TITAN); 
  • Le spécialiste des retours de botté des Stampeders de Calgary Roy Finch (Joueur par excellence sur les unités spéciales); 
  • Le demi offensif des Argonauts de Toronto James Wilder Jr. (Recrue par excellence); 
  • L’entraîneur-chef des Argonauts de Toronto Marc Trestman (Entraîneur-chef de l’année AGF).

Le Prix du commissaire, décerné annuellement à une personne ou à un groupe qui a apporté des contributions significatives à la Ligue, a été remis par le commissaire Randy Ambrosie pour honorer la mémoire de Rick Sowieta.

Le Prix d’excellence pour le leadership Hugh-Campbell, remis chaque année à une personne, choisie par le commissaire, qui a démontré du leadership et qui a grandement contribué au développement de la Ligue, a été remis au vice-président et producteur exécutif des événements en direct de TSN, Paul Graham.

L’AJLCF a annoncé qu’Adarius Bowman était le récipiendaire du Trophée Tom-Pate en 2017. Ce prix est remis à un joueur ayant démontré un esprit d’équipe exemplaire et ayant effectué une contribution significative à son équipe, à sa communauté et à l’Association.

Les prix de joueurs par excellence ont été attribués par un panel d’électeurs composé des membres de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et des entraîneurs-chefs à travers la Ligue. Au total, 77 personnes ont rempli leur bulletin de vote.

Joueur par excellence
Mike Reilly, QA
Eskimos d’Edmonton

À sa huitième saison dans la LCF, Mike Reilly, qui a mené la Ligue au chapitre des verges par la passe (5830), des touchés au sol (12) et de la cote d’efficacité du quart-arrière (87,1), a mis la main sur son premier titre de joueur par excellence du circuit.

Reilly est devenu le premier joueur des Eskimos d’Edmonton depuis Tracy Ham, en 1989, à recevoir ce prix. C’est la neuvième fois qu’un joueur des Eskimos mérite cet honneur; Reilly est devenu le septième joueur différent de l’histoire du club à remporter ce prix.

L’athlète de 32 ans, qui a amorcé les 18 parties de saison régulière des Eskimos en 2017, a établi des sommets personnels en ce qui a trait aux verges par la passe, aux passes de touché et aux touchés par la course. Reilly a amélioré sa fiche en carrière dans la LCF à 45-33 cette année. C’était la troisième fois en trois ans qu’il était le candidat des Eskimos au titre de joueur par excellence. 

Originaire de Kennewick, dans l’État de Washington, Reilly a aidé Edmonton à montrer une fiche de 12-6 au sein de la compétitive division Ouest et à devenir la première équipe à terminer au troisième rang d’une division avec une récolte de 12 victoires. Les Eskimos ont mené la LCF au chapitre des verges par la passe.

Reilly a reçu 64 votes de première place.

Joueur défensif par excellence
Alex Singleton, SEC
Stampeders de Calgary

Le secondeur des Stampeders de Calgary Alex Singleton a reçu le titre de joueur défensif par excellence du circuit pour la première fois de sa jeune carrière.

En 2017, Singleton a établi un record de la LCF pour le plus de plaqués défensifs par un Canadien avec 123, un total bon pour le deuxième rang de la Ligue et pour le premier rang de l’histoire des Stampeders. Singleton a été la pierre angulaire d’une défense qui, cette saison, n’a accordé que 349 points à ses adversaires (19,4 points, en moyenne, par match), qui a réussi 50 sacs et qui a provoqué 45 revirements – trois sommets dans la LCF cette saison.

De plus, Singleton a réussi quatre sacs, il a provoqué un échappé et il a intercepté une passe. Il a terminé l’année au deuxième rang du circuit avec un total de 151 jeux réussis en défense.

Avant Singleton, John Grace, en 2005, avait été le dernier joueur des Stampeders à remporter le titre de joueur défensif par excellence de la Ligue.

Singleton a reçu 74 votes de première place.

Joueur canadien par excellence
Andrew Harris, DO
Blue Bombers de Winnipeg

Originaire de Winnipeg, le demi offensif des Blue Bombers de Winnipeg Andrew Harris a mené la Ligue avec 1035 verges par la course en 2017, en plus d’attraper 105 passes et de mener le circuit au chapitre des verges à partir de la ligne de mêlée avec 1892.

Cette saison, Harris est passé tout près de devenir le premier joueur de l’histoire de la LCF à cumuler 1000 verges au sol et 1000 verges sur des réceptions. Même s’il n’est pas parvenu à accomplir cet exploit, il a néanmoins établi un record de la LCF pour les réceptions par un demi offensif avec 105, battant ainsi la marque de 102 établie par Craig Ellis en 1985.

Harris est devenu le premier joueur de l’histoire de la LCF à gagner plus de 1000 verges au sol et plus de 850 verges sur des réceptions en une seule saison.

Harris a joué un grand rôle afin de permettre aux Blue Bombers de disputer un premier match éliminatoire au Investors Group Field, un premier à domicile depuis 2011.

En huit campagnes dans la LCF, Harris compte 6286 verges au sol, 4127 verges sur des réceptions et 60 touchés au total.

Avant Harris, Doug Brown, en 2001, avait été le dernier joueur des Blue Bombers à remporter le titre de joueur canadien par excellence de la LCF.

Harris a reçu 74 votes de première place.

Joueur de ligne offensive par excellence Nissan TITAN
Stanley Bryant, LO
Blue Bombers de Winnipeg

À sa troisième saison dans l’uniforme des Blue Bombers, Stanley Bryant a joué un rôle crucial dans les succès de la ligne offensive des Bombers cette saison. En effet, Winnipeg a été l’équipe qui a gagné le plus de verges par la course cette saison, et les Blue Bombers ont terminé l’année au deuxième rang du circuit pour les points marqués en attaque. 

Un produit de l’Université East Carolina, Bryant, un athlète natif de Goldsboro, en Caroline du Nord, est devenu le premier joueur des Blue Bombers à remporter le titre de joueur de ligne offensive par excellence de la LCF depuis Dave Mudge en 2001.

« Nous tenons à féliciter Stanley Bryant pour son titre de joueur de ligne offensive par excellence Nissan TITAN en 2017 », a mentionné Steve Rhind, directeur du marketing, Nissan Canada Inc. « Dans le cadre de son partenariat avec la LCF, Nissan Canada est fière de reconnaître les performances et le dévouement des joueurs de ligne offensive de la LCF, et elle est ravie de présenter le prix de cette année à Stanley pour ses contributions aux Blue Bombers de Winnipeg. »

Bryant a amorcé 18 matchs en 2017, et il a été l’un des éléments ayant permis au quart-arrière Matt Nichols d’établir de nouveaux sommets personnels en ce qui a trait aux verges par la passe et aux passes de touché.

Bryant a reçu 60 votes de première place.

Joueur par excellence sur les unités spéciales
Roy Finch, DO/SRB
Stampeders de Calgary

Roy Finch, le spécialiste des retours de botté des Stampeders de Calgary, a connu l’une des meilleures saisons de l’histoire de la LCF en ce qui a trait aux retours de dégagement. En effet, ses 1200 verges sur des retours de dégagement en une saison représentent le troisième plus haut total de l’histoire de la Ligue, derrière Henry Williams (1440 en 1991) et Chris Wright (1236 en 1995).

Finch a maintenu une moyenne de 16,4 verges par retour de dégagement, un exploit qui le place au troisième rang du livre des records du circuit, derrière Leon Bright et Larry Highbaugh, qui ont tous les deux maintenu une moyenne de 16,8 verges par retour.

À sa troisième saison dans la LCF, Finch a marqué trois touchés à la suite de retour de dégagement, et il a retourné neuf dégagements pour des gains supérieurs à 30 verges.

L’ancien des Sooners de l’Université de l’Oklahoma a aussi cumulé 696 verges sur des retours de botté d’envoi et 18 verges sur un retour de placement raté pour un total de 1914 verges sur des retours de botté en 2017.

En carrière, Finch compte quatre touchés à la suite de retours de dégagement, et il montre une moyenne de 14,9 verges par retour de dégagement.

Avant Finch, Rene Paredes, en 2013, avait été le dernier joueur des Stampeders à remporter le titre de joueur par excellence sur les unités spéciales.

Finch a reçu 61 votes de première place.

Recrue par excellence
James Wilder Jr., DO
Argonauts de Toronto

Évoluant principalement au sein des unités spéciales en début de saison, James Wilder Jr. a amassé 261 verges à partir de la ligne de mêlée (169 au sol et 92 sur des réceptions) lors de ses 10 premières semaines dans la LCF. La seconde moitié de campagne, cependant, a été complètement différente pour lui.

En effet, l’ancien de l’Université Florida State, au cours des sept autres matchs qu’il a disputés, a cumulé 1141 verges à partir de la ligne de mêlée (700 au sol et 441 sur des réceptions), aidant les Argonauts à terminer au premier rang de la division Est au terme du calendrier régulier.

Au total, cette année, Wilder a gagné 872 verges en 122 courses, pour une moyenne de 7,1 verges par portée. Il a aussi capté 51 passes pour 533 verges et a marqué cinq touchés en 2017. Il y est parvenu en n’amorçant que 10 rencontres.

Avant Wilder, Derrell « Mookie » Mitchell, en 1997, avait été le dernier joueur des Argonauts à remporter le titre de recrue par excellence de la LCF.

Wilder a reçu 72 votes de première place.

Entraîneur-chef de l’année
Marc Trestman
Argonauts de Toronto

Après une absence de quatre ans, Marc Trestman a aidé les Argonauts de Toronto à renverser la vapeur en 2017, en route vers son deuxième titre d’entraîneur-chef de l’année en carrière.

Après avoir été nommé entraîneur-chef des Torontois à la fin du mois de février, il a aidé l’équipe ayant terminé au dernier rang du classement de la Ligue en 2016 à se hisser au sommet de la division Est en 2017. Ce faisant, les Argonauts ont accueilli un match éliminatoire pour la première fois depuis 2013.

Trestman est devenu le premier entraîneur-chef des Argonauts à mettre la main sur le Trophée Annis-Stukus depuis 2012, alors que Scott Milanovich avait remporté ce prix.

Trestman avait été nommé entraîneur-chef de l’année pour la première fois en 2009 avec les Alouettes de Montréal.

Trestman a reçu 54 votes de première place.