Neuf joueurs de la LCF en lice pour le Trophée des anciens combattants Jake-Gaudar

Neuf joueurs de la LCF en lice pour le Trophée des anciens combattants Jake-Gaudar

Mardi 6 novembre 2018 — TORONTO – À l’aube des éliminatoires de la 106e Coupe Grey, la Ligue canadienne de football (LCF) a révélé les neuf joueurs en nomination pour le Trophée des anciens combattants Jake-Gaudaur. Cet honneur est décerné chaque année depuis 2010 à un joueur canadien de la LCF qui affiche le mieux les attributs dont les vétérans ont fait preuve en temps de guerre, de conflit et de paix : force, persévérance, courage, camaraderie et implication communautaire. Ce trophée porte le nom de Jake Gaudaur, le commissaire ayant servi le plus longtemps dans la Ligue et un distingué vétéran de la Seconde Guerre mondiale.

Les finalistes ont été choisis par leur club respectif et le gagnant est sélectionné par un panel puis honoré lors du gala de la LCF, présenté par Shaw, dans le cadre des festivités entourant la Coupe Grey. Cette année, la soirée de remise de prix du circuit aura lieu au Centre Winspear et sera animée par James Duthie et Natasha Staniszewski de TSN, le jeudi 22 novembre, à Edmonton.

Voici la liste des finalistes de la saison 2018 :

ROLLY LUMBALA, LIONS DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE

Rolly Lumbala est un joueur travaillant et physique, qui met son corps en jeu et qui joue un rôle de mentor auprès de ses plus jeunes coéquipiers. L’année 2018 a été difficile pour Rolly; son père Eugène a emménagé avec lui à Vancouver pour lutter contre le cancer, et Rolly a été son principal aidant. Eugène a perdu la vie le 5 septembre, et Rolly a démontré une incroyable persévérance en se présentant pour jouer. Les Lions montrent une fiche de 6-3 depuis le 5 septembre, et les coéquipiers de Rolly n’aimeraient rien de plus que de remporter une bague de la Coupe Grey pour Eugène. Rolly travaille la plupart du temps à Husky House, un centre d’hébergement pour les jeunes à risque en Colombie-Britannique. Il joue également un grand rôle dans la campagne « Be More Than a Bystander » des Lions, visant à lutter contre la violence faite aux femmes, et dans le programme « Read, Write & Roar » des Lions.

RYAN KING, ESKIMOS D’EDMONTON

Ryan est revenu au jeu à la suite d'une blessure qui aurait pu mettre fin à sa carrière en 2017 et est demeuré « Monsieur constance », comme le reconnaissent ses coéquipiers pour son dévouement et son dynamisme au sein de l’équipe. Ryan s'efforce de créer un environnement favorable et accueillant au sein de l'équipe et du personnel des jours de match; il est souvent celui qui organise des activités pour que les joueurs se rencontrent en dehors des séances d'entraînement. Il est un ambassadeur du programme contre l’intimidation d’Edmonton, il s’implique auprès d’initiatives de flag-football chez les jeunes, et il a lancé le programme « King’s Kids » qui vise à présenter le football aux enfants en situation de vulnérabilité. Il dirige le King McCarty Camp (aux côtés de son frère Neil King et de son coéquipier Calvin McCarty), un camp sportif qui incite les enfants à rester actifs. 

JUNIOR TURNER, STAMPEDERS DE CALGARY

Junior a offert beaucoup de soutien à ses coéquipiers comme Kamar Jorden, qui a été gravement blessé au genou, les aidant à se sentir membres de l’équipe et offrant à ses amis la force quand ils en avaient le plus besoin. En tant que plus ancien joueur des Stampeders, à sa position, Junior aide les plus jeunes plaqueurs défensifs à jouer leur rôle. Junior a lui-même été blessé à plusieurs reprises. Il a remonté la pente chaque fois et a fait preuve d’une force et d’une persévérance remarquables en restant un joueur constant au sein de la meilleure défense de la ligue. Il est le représentant des Stamps pour PinkPower; il a collecté des fonds pour soutenir la Société canadienne du cancer et pour sensibiliser les gens au cancer chez les femmes. Sa mère, Gloria, est une survivante du cancer du sein.

MAKANA HENRY, ROUGHRIDERS DE LA SASKATCHEWAN

Makana a fait preuve d'un travail acharné et d'une persévérance exemplaire pour exceller au football, malgré un certain manque d'expérience. Il a rejoint les Roughriders à l'âge de 29 ans sans expérience universitaire – il a été aperçu en train de jouer au flag-football par des membres d'une équipe semi-professionnelle et n’a joué que quelques matchs avant de recevoir un appel des Roughriders. Makana a eu un passé en dents de scie, mais il souhaite aider les jeunes des quartiers défavorisés de Regina à éviter les pièges qui l’ont mené à connaître ses propres difficultés. Il œuvre à l’école secondaire Scott Collegiate de Regina, où il aide les enfants des quartiers défavorisés dans des activités sportives, lors des soupers et pour remplir des demandes de bourse. Il a organisé une campagne auprès des joueurs des Riders pour acheter des sacs à dos et des fournitures scolaires aux élèves de 9e année de l’école secondaire Scott Collegiate.

ANDREW HARRIS, BLUE BOMBERS DE WINNIPEG

Jamais repêché, Andrew a refusé une bourse universitaire et a préféré jouer au football junior afin de pouvoir travailler à temps plein et élever sa fille. Il a travaillé d’arrache-pied pour réaliser ses rêves, surmontant les blessures afin de gravir les échelons juniors. Il est généreux envers ses coéquipiers, leur apportant des médicaments contre le rhume quand ils sont malades et les accueillant chez lui pour des repas. Outre ses apparitions avec l’équipe, Andrew a son propre programme intitulé « Harris’ Heroes », qui accueille des groupes de jeunes lors de chaque match à domicile des Blue Bombers et qui permet à Andrew de rencontrer des jeunes, faisant ainsi une différence à Winnipeg. Andrew est un morceau important de sa ville natale de Winnipeg : quand l’équipe de l’école secondaire Grant Park a perdu son équipement à la suite d’un incendie, il a amené des coéquipiers et de l’équipement utilisé par les Bombers pour l’aider à s’entraîner, puis il est retourné voir l’équipe jouer par la suite.

MIKE DALY, TIGER-CATS DE HAMILTON

Après s'être rétabli de blessures à l'épaule en 2017 et au début de 2018, Mike a repris ses activités pendant le camp d'entraînement, surmontant ainsi les 50 % de chances que les médecins lui donnaient de recommencer à jouer au football. Non seulement a-t-il effectué un retour au jeu, mais il a reconquis son poste de maraudeur partant lors du camp d’entraînement pour ensuite atteindre de nouveau son sommet personnel au chapitre des plaqués défensifs. Tout au long de sa réadaptation, Mike a fortement contribué aux succès de son équipe, aidant les entraîneurs lors de visionnements de bandes vidéo et restant impliqué dans des initiatives communautaires telles que la campagne de lutte contre la cyberintimidation, le flag-football, et le programme de santé et de conditionnement physique de longue date BeFit. En plus de son leadership et de son travail acharné sur le terrain, Mike a participé à des programmes à l’hôpital McMaster Children’s Hospital et au Camp Kidaca, tout en jouant son rôle d’assistant aux entraîneurs en défense du programme de football de l’Université McMaster et d’entraîneur d’une équipe de hockey bantam dans le système de hockey mineur de Chedoke.

DECLAN CROSS, ARGONAUTS DE TORONTO

Declan a joué dans les quatre sphères des unités spéciales au cours de sa carrière chez les Argos et est devenu une partie intégrante de l'équipe. Il n’a pas encore raté un match, et ses coéquipiers et ses entraîneurs ont remarqué son travail acharné et sa persévérance. Il est devenu un mentor pour les recrues de l’équipe, les aidant à s’acclimater au football professionnel. Declan visite de nombreuses écoles dans le cadre du programme luttant contre l’intimidation « Huddle Up » des Argos, au cours duquel il parle aux élèves à propos de la nécessité de faire face à l’adversité.

JEAN-PHILIPPE BOLDUC, ROUGE ET NOIR D’OTTAWA

Reconnu pour sa forte présence et comme un joueur ayant joué malgré des grippes intestinales et des blessures, Jean-Philippe est un coéquipier enthousiaste et l’un des cheerleader les plus bruyants de l’équipe. Il est persistant; il a passé près de trois saisons complètes avec le ROUGE et NOIR, jouant un rôle clé sur les unités spéciales, avant d’avoir la possibilité d’amorcer des matchs comme maraudeur cette saison. Il participe régulièrement à des événements communautaires : cette année, il a repris le camp pour enfants autistes de l’ancien du ROUGE et NOIR Moton Hopkins à Ottawa. Faisant appel à l’aide de ses coéquipiers et démontrant sa passion pour l’enseignement du football chez les jeunes, Jean-Philippe a aidé le programme à continuer ses activités sans aucun accroc. 

MARTIN BÉDARD, ALOUETTES DE MONTRÉAL

Martin a subi d’énormes pertes : sa mère est décédée à la suite d'un cancer avant sa première année à l’université, et son père a perdu la vie au début de 2012. Son frère a également reçu un diagnostic de cancer, et Martin a lui-même subi des blessures mettant fin à ses saisons 2013 et 2016; il s’est battu chaque fois pour reprendre sa place au sein de la formation. Ses coéquipiers considèrent son dévouement, son travail acharné et son enthousiasme comme des exemples à suivre. S’étant efforcé de terminer ses études malgré le deuil, Martin est ambassadeur du programme Ensemble à l’école des Alouettes, encourageant les jeunes Québécois à rester à l’école. Il est également un habitué du Manoir Marc Perron, où il aide les résidents âgés et les personnes handicapées.

Les anciens gagnants sont : Luc Brodeur-Jourdain (MTL, 2017), Matt Black (TOR, 2016), Jeff Perrett (MTL, 2015), James Yurichuk (TOR, 2014), Shea Emry (MTL, 2013), Graeme Bell (SSK, 2012), Andre Durie (TOR, 2011) et Mike McCullogh (SSK, 2010).

Cette année, le gagnant du Trophée des anciens combattants Jake-Gaudaur, sera honoré lors du Gala de la LCF, présenté par Shaw, qui aura lieu le jeudi 22 novembre, pendant la semaine de la 106e Coupe Grey, à Edmonton

Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques at Ligue canadienne de football