CETTE SEMAINE DANS LA LCF – SEMAINE 20

CETTE SEMAINE DANS LA LCF – SEMAINE 20

Jeudi 25 octobre 2018 — TORONTO – Avec deux semaines à faire au calendrier régulier 2018, une seule place en matchs éliminatoires n’a pas encore trouvé preneur.

La semaine 20 s’amorcera ce vendredi, alors que les Stampeders de Calgary se mesureront aux Blue Bombers de Winnipeg, dans une bataille de l’Ouest, au Investors Group Field. Avec une victoire, Calgary s’assurerait de terminer au premier rang de la division Ouest et de présenter la finale de l’Ouest, à domicile, le 18 novembre prochain. Beaucoup d’enjeux entourent la formation des Blue Bombers : avec une victoire, Winnipeg se qualifierait pour les éliminatoires de la 106e Coupe Grey et empêcherait, du même coup, les Eskimos d’Edmonton d’en faire partie. Le botté d’envoi aura lieu à 20 h 30 HE.

Samedi met la table pour un programme double, alors que les Tiger-Cats de Hamilton accueilleront les meneurs de la division Est, le ROUGE et NOIR d’Ottawa, à 16 h HE. Pour être couronnés champions de l’Est, les Ticats devront remporter leurs deux derniers matchs de la saison régulière. Toutefois, si Ottawa remporte le duel, ce samedi, la troupe de Rick Campbell s’assurerait du titre de l’Est et présentera la finale de l’Est, le 18 novembre prochain.

Samedi soir, les Lions de la Colombie-Britannique se frotteront aux Roughriders de la Saskatchewan. Depuis leur fiche de 3-6 en début de campagne, les Lions ont remis leur saison sur la bonne voie, alors qu’ils ont remporté six de leurs sept derniers matchs, se qualifiant ainsi pour les éliminatoires de la 106e Coupe Grey. La Saskatchewan aussi est sur une lancée victorieuse. En effet, la troupe de Chris Jones a remporté huit de ses 10 dernières parties. Avec une victoire ou un match nul, cette semaine, les Riders s’assureraient de présenter un match éliminatoire à domicile.   

Pour clore les hostilités, les Alouettes de Montréal tenteront de remporter le match retour, face aux Argonauts de Toronto, eux qui ont remporté le match aller, samedi dernier, au BMO Field. Le dernière rencontre à domicile des Alouettes commencera à 13 h HE.

** La partie mettant aux prises les Argonauts de Toronto aux Alouettes de Montréal sera aussi présentée sur ESPN2 et le match TSN Live Mic sera celui des Stampeders de Calgary contre les Blue Bombers de Winnipeg.

 

LES SCÉNARIOS ÉLIMINATOIRES DE LA SEMAINE 20

 

SI LES ÉLIMINATOIRES S’AMORÇAIENT AUJOURD’HUI…

Demi-finale de l’Ouest : Winnipeg c. Saskatchewan

Finale de l’Ouest : à déterminer c. Calgary

Demi-finale de l’Est : C.-B. c. Hamilton

Finale de l’Est : à déterminer c. Ottawa

 

LE CAP DES 5000 VERGES DE GAINS PAR LA VOIE DES AIRS

 

  • La dernière fois que quatre quarts ont atteint le plateau des 5000 verges de gains par la voie des airs, lors de la même saison, a été en 1993 : Doug Flutie (6092), David Archer (6023), Kent Austin (5754) et Tom Burgess (5063).
  • Mike Reilly (5242) a dépassé le plateau des 5000 verges de gains aériens pour la troisième saison consécutive - le premier quart-arrière des Eskimos à accomplir cet exploit.
  • Reilly est en voie d’amasser 5550 verges de gains en une saison et il a lancé 29 passes de touchés, en 2018. Il a besoin de deux autres touchés afin de surpasser sa meilleure marque de 30, réalisée l’an dernier.
  • Le quart des Tiger-Cats Jeremiah Masoli (4966) est en train de connaître sa meilleure campagne en carrière, lui qui est à 34 verges d’atteindre le plateau des 5000 verges, en une saison. S’il y parvient, il sera le cinquième quart des Ticats à réussir l’exploit, rejoignant Henry Burris (5367), en 2012; Kevin Glenn (5106), en 2010; Danny McManus (5034), en 2004 et le même Danny McManus (5318), en 1999.
  • Le quart du ROUGE et NOIR d’Ottawa Trevor Harris (4849) est à 151 verges d’atteindre le plateau des 5000, en une saison, pour la première fois de sa carrière. Il deviendrait ainsi le troisième quart d’Ottawa à réaliser l’exploit, rejoignant Henry Burris (5693), en 2015 et Tom Burgess (5063), en 1993.
  • Le quatrième quart-arrière à la chasse aux 5000 verges de gains, en une saison – pour la deuxième fois de sa carrière — est Bo Levi Mitchell (4572) des Stampeders de Calgary, lui qui est en voie d’amasser 5144 verges de gains aériens.

 

SINOPOLI POURCHASSE CAHOON

 

  • À la suite de sa performance de huit réceptions pour 113 verges de gains, la semaine dernière, face aux Tiger-Cats, Brad Sinopoli montre maintenant une fiche de 109 attrapés, en 2018. Il ne lui manque que quatre passes captées pour éclipser le record du plus de réceptions par un Canadien, en une saison, détenu par Ben Cahoon (112).
  • Le joueur originaire de Peterborough a connu quatre rencontres avec 100 verges et plus de gains sur des réceptions, en 2018, en plus de connaître trois duels avec 10 attrapés ou plus.
  •  À ce rythme, il est en voie d’atteindre les 123 réceptions, en une saison, ce qui égalerait le troisième plus haut total de l’histoire de la LCF détenu par Don Narcisse. Sinopoli serait donc derrière Derrell Mitchell (160) et Allen Pitts (126).
  • Avec ses 1320 verges de gains sur des réceptions, en 2018, Sinopoli a aisément surpassé sa meilleure saison en carrière : 1036 verges de gains, en 2016. Il est en voie, avec deux matchs à faire, d’amasser 1485 verges de gains.

 

UN TRIO DE TOUCHÉS

 

  • Vendredi dernier, DeVier Posey a marqué trois touchés en 7:48, lors du troisième quart.
  • Ces trois touchés ont été des attrapés de quatre, 64 et 32 verges, sur des passes de Travis Lulay.
  • Il s’agissait du trio de touchés le plus rapide à survenir depuis celui d’Andrew Harris, le 24 juillet 2015, en 7:05 : une course de 10 verges, un attrapé de 25 verges et une autre course de sept verges.
  • La passe de touché captée par Harris en 2015 a aussi été lancée par Travis Lulay.
  • Depuis 1995, nous n’avons retrouvé aucune autre performance de trois touchés sur des réceptions par un même joueur au cours d’un même quart de jeu.
  • En 1959, Ernie Pitts a marqué cinq touchés, lors de la même rencontre – un sommet dans l’histoire de la LCF. 

 

LA DERNIÈRE FOIS QUE…

 

Calgary n’a pas participé aux éliminatoires a été lors de la saison 2004...

À ce moment…

  • Facebook était lancé;
  • Dave Dickenson jouait pour les Lions de la Colombie-Britannique;
  • Casey Pinters remportait le titre de joueur par excellence de la LCF;
  • Bo Levi Mitchell était au secondaire;
  • John Hufnagel remportait le Super Bowl avec les Giants de New York, à titre de coordonnateur offensif.

 

Quatre quarts ont amassé 5000 verges de gains a été en 1993...

À ce moment…

  • Le film « Jurassic Park » de Steven Spielberg battait « E.T. » pour devenir le film ayant rapporté le plus d’argent aux guichets, dans l’histoire du cinéma;
  • Le premier épisode de la série « The X-Files » était présenté à la télévision;
  • Doug Flutie remportait son troisième titre de joueur par excellence de la LCF d’affilée;
  • Mike O’Shea remportait le titre de recrue par excellence de la LCF;
  • Les Blue Jays de Toronto remportaient leur deuxième série mondiale;
  • Les Canadiens de Montréal remportaient la coupe Stanley – la dernière équipe canadienne à réussir l’exploit.

 

EN RAFFALE

 

  • Avec les Argonauts hors du portrait des éliminatoires 2018, ce sera la première fois qu’une formation dirigée par Marc Trestman ne se rend pas au tournoi de la Coupe Grey.
  • Luke Tasker (1049) et Greg Ellingson (1015) ont rejoint le club sélect des 1000 verges de gains sur des réceptions, en une saison – la troisième fois pour Tasker et la quatrième saison consécutive pour Ellingson.
  • S.J. Green (969) des Argos est à 31 verges du plateau des 1000 verges, en une saison. S’il y parvient, ce sera la sixième fois qu’il accomplira l’exploit. Bryan Burnham (934) est à 66 verges, Darvin Adams (902) est à 98 verges et Diontae Spencer (891) est à 109 verges du plateau des 1000 verges de gains, en une saison.
  • C.J. Gable est à 49 verges du plateau des 1000 verges de gains au sol, en une saison – pour la première fois de sa carrière.
  • James Franklin cumule 14 touchés au sol, cette saison. Il a égalé le record de l’histoire de la LCF, détenu par Doug Flutie, en 1991.
  • William Powell a marqué quatre transformations de deux points, cette saison. Il n’est qu’à une transformation près du record détenu par Marquay McDaniel, en 2015 (5).
  • 88,1 % est le pourcentage de réussite des botteurs de précision, cette saison – un record de la LCF.
  •  Sept botteurs de la LCF se maintiennent au-dessus de 88 %, incluant la recrue Drew Brown, lui qui est 6-en-6, depuis qu’il s’est joint aux Argos.
  • Les botteurs de la LCF sont 27-en-33 (82 %), de la ligne de 50 verges et plus, en 2018.
  • Alex Singleton est à cinq plaqués du plateau des 300 plaqués en carrière et de sa troisième saison consécutive au sommet de cette colonne statistique. C’est en 1987 que les plaqués sont devenus des statistiques officielles de la LCF.
  • Après le 1er octobre, les Stampeders montrent une fiche de 0-2, cette saison, et ils montraient une fiche de 1-3, à pareille date, en 2017. Pour tous les autres mois des années 2017-2018 combinées, ils montrent une fiche de 24-3-1.
  • Winnipeg est dans une séquence de quatre victoires consécutives, la plus longue de leur saison. L’an dernier, les Bombers avaient connu une séquence de cinq victoires d’affilée. Ils ont besoin d’au moins un match nul, afin de se qualifier pour les éliminatoires de la 106e Coupe Grey. Lors de leurs 11 derniers matchs, les Bombers ont remporté trois matchs de suite, en ont perdu quatre de suite et en ont gagné quatre d’affilée.
  • Les partisans des Eskimos auront besoin de l’aide de leurs pires ennemis, alors qu’une victoire des Stamps aux dépens des Blue Bombers, leur permettrait de demeurer en vie, en vue des éliminatoires 2018. Par la suite, les Esks devront remporter la partie face aux mêmes Blue Bombers, lors de la semaine 21, pour devenir la formation qui participera aux éliminatoires, via la règle du croisement. 
  • Travis Lulay effectuera son 80e départ en carrière, cette semaine (48-31); s’il cumule 237 verges de gains aériens, il dépassera Warren Moon, Peter Liske et Khari Jones, au 31e rang de l’histoire de la LCF.
  • Le pourcentage de victoire en carrière du quart Bo Levi Mitchell a diminué de 20 points, à la suite des deux défaites d’affilée des Stampeders. Ce n’est que la deuxième fois dans sa carrière qu’il connaît une telle séquence. Il montre maintenant une fiche de 68-14-2 (,821). Il affrontera les Blue Bombers, cette semaine contre qui il montre une fiche de 10-1.
  • Le spécialiste des retours de bottés des Lions Chris Rainey a retourné son deuxième botté d’envoi en carrière, pour un touché, la semaine dernière. Il montre maintenant une fiche de six retours de bottés pour un touché, en carrière (quatre retours de bottés de dégagement et deux retours de bottés d’envoi).
  • Johnny Manziel a complété 77 % de ses passes, la semaine dernière – un sommet en carrière. Il a lancé trois passes de touchés, au cours des trois derniers matchs.

 

 

 

Olivier Poulin Directeur, Communications et affaires publiques at Ligue canadienne de football